Les photographes de presse dénoncent « les mauvaises conditions de travail »

0
Les photographes de presse dénoncent
Les photographes de presse dénoncent "les mauvaises conditions de travail"

Les photographes de presse ont organisé hier mardi 22 décembre 2020 un sit-in devant le siège du ministère de la Communication à Alger.

« Les photographes ont tenu à protester contre les conditions de travail difficiles dans la couverture quotidienne des différents événements nationaux », est-il précisé dans un communiqué de l’Association des photographes de presse algériens (APPA), nouvellement créé.

Une délégation des protestataires a été reçue par le secrétaire général du ministère. « Le secrétaire général nous a assuré que le ministre de la Communication est prêt à prendre en charge les revendications et à trouver une solution aux problèmes posés. Le secrétaire général a déclaré que selon les lois et règlements en vigueur, rien ne peut empêcher les photographes d’assurer leurs missions et de couvrir les événements quels qu’ils soient », est-il encore indiqué.

Concernant la couverture image des matchs de football, à l’intérieur des stades, le même responsable a annoncé qu’il va aborder la question avec les autorités sportives nationales.

Djafar Saada, photographe à Echourouk, a indiqué qu’un bras de fer existe entre la Ligue de football professionnel (LFP) depuis plus d’un mois concernant la couverture des rencontres de football. Des propositions ont été faites à la FAF avec promesse de les communiquer à la LFP, mais aucune réponse ne serait venue de la ligue que dirige Abdelkrim Medaouar.

« Les stades ne sont pas une propriété privée »

La LFP a avancé l’argument du respect du protocole sanitaire relatif à la prévention contre la propagation de la Covid-19 pour obliger les photographes à couvrir les matchs à partir des gradins et non pas du terrain.

Situation qualifiée de contraignante par les photographes habitués à couvrir les matchs de football sur le terrain. « Les stades ne sont pas une propriété privée », ont écrit les photographes dans une pancarte pour dénoncer cette situation. Dans le cas de non réponse, les photographes menacent de « boycotter » toutes les activités sportives nationales.

Article précédentL’Algérie demande la récupération intégrale des archives détenues par la France
Article suivantPandémie: Trump rejette le plan de relance du Congrès et le qualifie de « honte »

Laisser un commentaire