À la papeterie artisanale «La chambre claire» le papier retrouve ses lettres de noblesses

0
À la papeterie artisanale «La chambre claire» le papier retrouve ses lettres de noblesses
Equipe de La Chambre Claire

Si vous  visitez la papeterie artisanale «La chambre Claire», ne vous contentez pas de choisir un carnet. Caressez chacune de ses pages, sentez son odeur, observez avec attention la manière dont les feuilles sont assemblées, car c’est l’expérience que souhaite offrir la jeune équipe de cet atelier artisanale à ses clients. Des créations entièrement faites à la main, qui répondent aux exigences des amateurs du beau-papier.

Initiée par le photographe Youcef Krache et son épouse Zohor aménagiste designer, la papeterie vient appuyer la maison d’édition «La Chambre claire» créé par le jeune couple en 2018.

Sur la genèse des deux projets, Youcef Krache avoue que l’un a entrainé l’autre. Lui, il  pratique la photographie depuis plusieurs années déjà. Il est membre du collectif photographique « 220 », et a participé à de nombreuses expositions en Algérie et à l’étranger. L’idée de la maison d’édition vient de ces nombreux projets photographiques.

« Avec les collectifs nous avons participé à de nombreux évènements en Algérie et ailleurs qui nous ont permis de montrer nos travaux photographiques. De cette expérience nous avons constaté qu’on pouvait diffuser la photo par différents canaux mais le livre reste la meilleure manière de valoriser l’auteur et ses images. C’est comme ça que j’ai commencé à faire des portfolios pour mes photos, que je réalisais à la main en suivant des méthodes que je trouvais sur le net, et en ajoutant des touches personnelles au gré de mon imagination », se souvient Youcef.

En suivant les conseils d’un ami, il décide de créer une entreprise et se lancer dans l’édition de photos-books et en parallèle continuer à faire des créations en papier de manière artisanale.

La chambre claire c’est aussi des accessoires

«La papeterie existe depuis deux ans. Cette année nous avons décidé de créer une boutique atelier où les différents produits de la papeterie seront exposés aux clients».

Depuis une semaine la papeterie accueille ses premiers visiteurs. Cet espace situé à proximité de l’École des beaux-arts d’Alger, ressemble à une petite galerie. Le carnet est la pièce maitresse de la papeterie. Le produit-phare appellé «L’écorce» avec une couverture en liège, est proposé en deux variantes de papiers : ivoire et moucheté.

D’autres carnets sont aussi disponibles dans différentes formes et type de papiers, mais pas seulement. Le visiteur y trouvera des accessoires en cuire, des pochettes, porte document, porte-monnaie, sacs, pour accompagner le papier.

«Les papiers que nous utilisons dans la confection de nos carnets peuvent être utilisés dans différents  arts graphiques. L’écriture, la calligraphie, le dessin, l’aquarelle. Chaque carnet offre à l’acheteur une expérience différentes», précises Youcef

L’équipe de la papeterie artisanale, accorde un intérêt particulier au travail bien fait. Chaque produit est confectionné avec le plus grand soin pour un résultat aux parfaites finitions. À l’atelier, Kenza, pointeau à la main, fait des trous dans la pliure avant de passer une ficelle. Redouane quant à lui travaille sur du cuir.

«Chaque membre de l’équipe peut fabriquer tous les produits de la papeterie. Ils peuvent aussi intervenir à chaque étape de la réalisation d’un produit. Un point en commun nous réunit tous : le respect que nous accordons à la matière que nous avons entre les mains. C’est pourquoi nous travaillons de manière rigoureuse et nous essayons de tout récupérer et ne rien jeter de la matière», précise Youcef.

À la papeterie «la Chambre Claire », le visiteur se rendra compte que le papier est plus qu’une matière. Ses nombreuses couleurs, textures, et fibres, témoignent de sa noblesse. Malléable et sans caprice le papier se laisse découper, plier, relier, pour des créations originales et authentiques sous la marque « ICC CRAFT ».

LIRE AUSSI: Si tu vas à Grenade: L’Alhambra, rêves, génie et harmonies

Article précédentTizi Ouzou: l’enfant Yanis Hassani, disparu depuis mardi, retrouvé mort
Article suivantCoronavirus : 803 nouveaux cas en Algérie et 12 décès ces dernières 24h

Laisser un commentaire