Le directeur l’Office des oeuvres universitaires limogé, la gestion confiée à une commission provisoire

1
Le directeur l'Office des oeuvres universitaires limogé, la gestion confiée à une commission provisoire
Le directeur l'Office des oeuvres universitaires limogé, la gestion confiée à une commission provisoire

La gestion de l’Office National des Oeuvres Universitaires (ONOU) sera assurée par « une commission provisoire », après le limogeage de son directeur général, Bachir Derouaz, a annoncé le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans un communiqué ce mercredi 10 février 2021.

La commission provisoire a été désignée pour gérer les affaires de l’Office pour « une durée déterminée et selon un programme de travail préétabli ».

Cette décision fait suite au scandale suscité par le décès tragique de l’étudiante Nacéra Bekkouche, brûlée vive dans sa chambre de la cité universitaire de Ouled Fayet 2 (Alger), suite à un incendie qui s’est déclenché dans sa chambre. La Protection civile a évoqué l’explosion d’une bonbonne de gaz tandis que le ministère affirmait dan une autre version qu’un court-circuit d’une résistance en était l’origine.

La mort de l’étudiante a provoqué la colère des étudiants qui ont manifesté dans les cités universitaires pour dénoncer les mauvaises conditions d’hébergement et de restauration.

Abdelbaki Benziane a déclaré, dimanche 7 février à Oran, que le ministère prendra toutes les mesures nécessaires « afin que des incidents similaires ne se reproduisent plus ».

« Mesures urgentes »

Le ministre a présenté, ce mercredi 10 février en Conseil du gouvernement, une communication sur la gestion des œuvres universitaires et « l’amélioration des conditions de vie des étudiants ».

Il a abordé, selon l’agence APS, les actions engagées par le secteur dans le cadre de « l’amélioration des conditions d’hébergement, de restauration et de transport des étudiants, tout en indiquant les mesures préventives prises au sein des universités et des cités universitaires dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 ».

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad a, selon la même source, donné des instructions au Ministre de l’Enseignement Supérieur  à l’effet de prendre « des mesures urgentes de réhabilitation à l’endroit des cités universitaires qui connaissent un état de dégradation des immeubles et des équipements, d’une part, et de sécuriser, d’autre part, les infrastructures d’hébergement, en interdisant notamment l’accès à toute personne non résidente au niveau de ces cités pour la sécurité des étudiantes et des étudiants ».

Djerad a également demandé de prendre les mesures nécessaires relatives à « l’amélioration de la qualité des prestations liées à la restauration et au transport des étudiants intra et inter-wilayas, et de veiller à l’hygiène et au cadre de vie des cités universitaires et des pavillons ».

Article précédentLa Sûreté d’Alger dévoile les détails du décès de Tinhinane Laceb
Article suivantLe leader d’Al-Qaïda dans la Péninsule arabique, Khalid Batarfi, toujours actif selon une vidéo

1 commentaire

Laisser un commentaire