Covid-19 : Nibouche met en garde contre « une possible résurgence de maladie »

0
Covid-19 : Nibouche met en garde contre

Le professeur Nibouche, chef de service Cardiologie au CHU Nafissa Hammoud, met en garde contre une possible résurgence de la maladie en dépit de la stabilité des chiffres des contaminations quotidiennes enregistrées depuis plus de deux semaines.

Dans une déclaration à la chaîne 3 de la radio nationale, Djamel Eddine Nibouche, a averti contre le non respect des mesures barrières et d’hygiènes pour parer contre le coronavirus. Des attitudes susceptibles de faire partir à la hausse le nombre de contaminés par jour. « Il faut faire très attention, il est fort possible qu’il y ait un changement du comportement du virus actuel qui circule en Algérie, par l’introduction d’une variante venant d’un pays voisin », a-t-il déclaré.

Nibouche met en garde contre une nouvelle vague de contamination

Le professeur Nibouche a insisté sur les mesures préventives « pour empêcher une nouvelle vague de contamination ».

« Il s’agit de maintenir les mesures barrières, l’identification des clusters actuels, et élargir à grandes échelles les campagnes de vaccination», a-t-il expliqué.

Le nombre de contaminations évolue en dents de scie mais reste inférieur à 300 personnes par jour depuis le début de l’année en cours. L’OMS parle d’un léger recul de la maladie dans le monde. certain évoquent les premiers effets de la vaccinations alors que d’autres craignent que ce ne soit juste un petit répit après les mesures

La campagne de vaccination a débuté en Algérie le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques.

Le 03 février, c’était au tour du personnel soignant des grands hôpitaux de la capitale de se faire vacciner.

Le Gouvernement a, rappelons-le, reconduit le couvre-feu pour deux autres semaines à compter du 31 janvier dans 19 wilayas. Celles-ci ont réaménagé mardi ce confinement partiel, l’allégeant pour 22H à 05H du matin.

Le premier lot de 500.000 doses a été réceptionné le 29 janvier en fin d’après-midi à l’aéroport de Boufarik, à Blida.

L’Algérie a également réceptionné le 1 février 50 000 autres doses de vaccins du laboratoire britannique AstraZeneca.

Article précédentAbdelaziz Belaid:  » L’annonce de la dissolution du Parlement se fera les prochains jours »
Article suivantTebboune reçoit les chefs d’El Islah, du MSP et du FFS

Laisser un commentaire