Levée de l’immunité parlementaire de Mohcine Belabbes, Abdelkader Ouali renonce à la sienne

1
Levée de l'immunité parlementaire de Mohcine Belabbes, Abdelkader Ouali renonce à la sienne
Levée de l'immunité parlementaire de Mohcine Belabbes, Abdelkader Ouali renonce à la sienne
Formation en marketing digital - Mojo CreaLab

Les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont voté, en majorité, pour la levée de l’immunité parlementaire du président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Mohcine Belabbès. 242 parlementaires ont voté « Oui », tandis que 70 ont voté « Non ».

22 voix ont été annulées, lors d’une séance de vote à huis clos, avant laquelle le député Abdelkader Ouali, concerné également par une demande levée de son immunité parlementaire par le ministère de la Justice, a décidé de renoncer à la sienne.

Le président du RCD Mohcine Belabbès était absent à cette séance, présidée par Slimane Cheninche à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Abdelkader Ouali accepte ainsi de renoncer à son immunité après avoir déjà refusé de le faire. Les députés ont rejeté la demande, votant, en majorité, contre la levée de l’immunité de M. Ouali en mars dernier. Ce dernier est soupçonné de transfert illicite de fonds à l’étranger et de corruption. Il avait nié, devant les députés, cette accusation.

Le ministère de la Justice a envoyé une demande de levée de l’immunité parlementaire de Mohcine Belabbas et de Abdelkader Ouali à l’Assemblée populaire nationale (APN). Le bureau de la chambre basse du Parlement a examiné la demande le jeudi 24 septembre.

Mohcine Belabbas avait été entendu fin juin 2020 par la Gendarmerie nationale. Il avait évoqué, dans un post Facebook, une enquête « entamée il y a près de deux ans suite à un accident de travail survenu dans ma construction ».

Article précédentL’inexplicable sort des algériens bloqués à l’étranger
Article suivantDévaluation du dinar par rapport au dollar: le début d’un ajustement douloureux ?

1 commentaire

Laisser un commentaire