Le ministère de la Défense appelle les médias algériens à renforcer « le front interne »

1
Le ministère de la défense nationale (MDN) a désigné le MAK (Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie) comme responsable d'entreprise de déstabilisation du pays et l'a accusé d'avoir
Google Actualites 24H Algerie

Le ministère de la Défense a organisé, ce mercredi 11 novembre 2020 à Alger, un séminaire sur « le rôle des médias nationaux dans le renforcement du front interne et faire face aux plans hostiles visant l’Algérie ».

« La défense nationale requiert la fédération et la conjugaison des efforts de tout un chacun, individus et institutions, y compris les médias nationaux, afin de contrecarrer toutes les menaces et les dangers qui guettent notre pays », a déclaré lors de ce séminaire le général de corps d’armée Said Chanegriha, chef d’état-major de l’ANP, selon un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Il a estimé que la défense de l’Algérie et la préservation de sa souveraineté aujourd’hui sont « l’affaire de tous », comme par le passé dans la lutte contre le colonialisme français pour la libération de l’Algérie et contre le terrorisme durant les années 1990. Said Chanegriha a appelé à fédérer les efforts pour faire face aux menaces et aux dangers qui guettent l’Algérie, « quelles que soient la nature et l’origine ». 

Évoquant l’évolution actuelle des technologies de l’information et de la communication (TIC), le chef d’état-major de l’ANP a parlé d’un outil réel de domination dont le but est « d’avoir le contrôle de l’opinion publique mondiale et de l’orienter suivant une seule vision économique, sociale et culturelle, où se dissipe la vie privée des gens et s’érodent les constantes de leur identité nationale ».

« Message médiatique ciblé »

« Il nous appartient à tous d’agir de façon à être au diapason des évolutions qui interviennent de par le monde sur différents plans et de fédérer les efforts à l’effet de les fusionner dans un même creuset, à savoir servir l’Algérie et son intérêt suprême et préserver sa sécurité et sa stabilité », a-t-il plaidé en soulignant l’importance du rôle des médias.

Le chef d’état-major de l’ANP a appelé à l’élaboration d’un plan efficace pour contrecarrer « les défis médiatiques » engendrés par les TIC comme « les contenus insidieux, les mensonges et la falsification des faits » et ce, en veillant à « livrer un message médiatique ciblé et constructif, unificateur et qui renforce la cohésion nationale, capable d’assimiler les limites de la liberté d’expression et l’éthique du travail médiatique et de faire des intérêts suprêmes de la patrie leur objectif ultime ».

Selon l’APS, le séminaire, animé par des universitaires et des officiers supérieurs, s’est déroulé en présence du ministre de la Communication Ammar Belhimer, du Directeur général de l’Institut national d’étude de la stratégie globale (INSEG) Abdelaziz Medjahed, de directeurs des médias nationaux, du secrétaire général du MDN, des commandants de Forces (terrestres, maritimes et aériennes) et de la Gendarmerie nationale, des chefs de départements et des directeurs et chefs des services centraux du MDN.

Article précédentCoronavirus en Algérie: une “deuxième vague” plus “sévère”, les jeunes populations de plus en plus touchées
Article suivantKaci story- Mohand Oukaci: être ou ne pas « quelqu’un » au journal du 20h

1 commentaire

Laisser un commentaire