Meurtre de Djamel Bensmail: arrestation de 25 autres suspects, trois témoignages seront diffusés

1
Meurtre de Djamel Bensmail: arrestation de 25 autres suspects, trois témoignages seront diffusés
Meurtre de Djamel Bensmail: arrestation de 25 autres suspects, trois témoignages seront diffusés
Google Actualites 24H Algerie

Les services de la Sûreté Nationale ont annoncé, ce mardi 17 aout, l’arrestation de 25 autres suspects impliqués dans l’affaire du meurtre de Djamel Bensmail, à Larbaâ Nath Irathen a Tizi Ouzou. Le nombre de suspects arrêtés depuis le début de l’enquête s’élève ainsi à 61 suspects impliqués à des degrés différents.

Les 25 nouveaux suspects étaient en fuite dans plusieurs Wilaya. Deux d’entre eux ont été interpellé par les services de la Sûreté de la wilaya d’Oran, peut-on lire dans le communiqué

Selon le communiqué de la DGSN, le téléphone du défunt a également été récupéré. La même source a fait savoir que l’enquête a permis de découvrir qu’une organisation terroriste est derrière le meurtre de Djamel Bensmail.

La télévision nationale a annoncé la diffusion des aveux de trois suspects dans le cadre de l’enquête menée par la DGNS.

Lors de la conférence de presse directeur de le police judiciaire Mohamed Chakour, le 15 aout dernier, a indiqué que Djamel Bensmail « s’était rendu à Larbaâ Nath Irathen en compagnie de deux autres personnes à bord d’un véhicule touristique ». Il a précisé que le jeune homme ayant entendu qu’on le soupçonnait d’avoir mis le feu dans les forêts, « il s’est livré à la police de lui-même ».

Une fois arrivée devant le commissariat, relate M. Chakour, « ils on été surpris par une foule nombreuse dans un état hystérique devant le siège de le sureté de le daïra ».

Le responsable de la police judiciaire a affirmé qu’une grande partie des suspects dans cette affaire ont été appréhendés.

La LADH dénonce « l’ignoble assassinat » de Djamel Bensmail

La ligue algérienne des droits de l’Homme (LADH) a condamné « l’ignoble assassinat » de Djamel Bensmail et a appelé à barrer la route à la « fitna » et aux séparatitses de tout bord.

Dans un communiqué parvenu à 24h Algérie, l’ONG présidée par Mokhtar Bensaid, a affirmé qu’ »aucun Algérien, ni aucun être humain ne peut accepter, tolérer, cautionner ou justifier un acte aussi barbare et moyenâgeux ». Qualifiant ‘assassinat de Djamel Bensmail de « véritable inquisition », la LADH souligne que les responsabilités de ce crime sont partagées.

« Tout d’abord, les déclarations des officiels, qui avant même l’extinction des flammes et la réalisation d’une enquête en bonne et due forme ont crié au pyromane. Créant ainsi un climat de paranoïa généralisé. », déplore la LADH.

Pour l’ONG, « la responsabilité incombent aux nombreux gouvernements qui se sont succédés depuis 1962, et qui n’ont toujours pas doté notre pays des moyens nécessaire pour lutter contre les incendies, aux services de sécurité qui n’ont pas su protéger Djamel Bensmail. »

Article précédentProtection civile: extinction de 27 feux de forêts dans 12 wilayas
Article suivantAbdelhafid Allahoum, conseiller de Tebboune, chez la famille Bensmaïl à Miliana

1 commentaire

Laisser un commentaire