«MEDDWAK», une plateforme d’échange de médicaments lancée par une étudiante

1
medwak
medwak

«Ched Med pour sauver des vies» est le slogan de la startup en création «MEDDWAK», donne ton médicament. Il s’agit d’une plateforme en ligne, créée pour pallier le manque de médicaments en Algérie. Elle met en relation des donateurs et demandeurs de médicaments.

L’initiatrice de ce projet est Imène Roufati, étudiante en dernière année de pharmacie. Au mois de mars, elle lance l’initiative sur les réseaux sociaux. L’engouement est tel que cette jeune étudiante décide de créer un site en ligne afin de mieux organiser les échanges de médicaments.

«Certains médicaments sont en rupture ou retirés du marché, mais les médecins continuent à les prescrire. Les patients se retrouvent souvent dans des situations délicates, surtout quand il s’agit de maladie chronique. D’une autre part, beaucoup de gens ont chez eux des médicaments qui restent inutilement cachés dans un tiroir. C’est là que nous intervenons. Nous collectons les dons et les besoins en médicaments et nous mettons en relation les deux parties» précise Imene.

En mars dernier, l’équipe MEDDWAK créée sur Facebook et Instagram les pages «MEDDWAK», explique le principe aux internautes et commence à publier les besoins des personnes en médicaments qui la contactent. Elle fait appel également à ses connaissances, notamment des fournisseurs, afin qu’ils lui indiquent dans quelle pharmacie le médicament est disponible.


Au fil des mois la demande grandit, et les donneurs aussi allants jusqu’à faire don de matériels médicals. Pour organiser cette activité de manière efficace, Iméne avec deux collaborateurs crée la plateforme en ligne.

En allant sur le site, le demandeur trouve une liste de médicaments, avec la date de péremption et sa disponibilité. Si le médicament recherché est disponible, le demandeur devra remplir un formulaire, et envoyer une copie de l’ordonnance à l’équipe de MEDDWAK, qui va l’orienter vers une pharmacie ou un donateur.

C’est la même procédure pour ceux qui souhaitent faire un don. Le donateur doit renseigner dans le formulaire disponible sur le site, le nom du médicament ou du dispositif médical, la photo du médicament, les détails techniques et ses données personnelles.

«Depuis la mise en ligne de la plateforme, 200 dons ont été publiés, 152 demandes, et il y a eu une centaine de bénéficiaires. Nous avons aussi eu du matériel médical, notamment un lit médicalisé. Les gens ont très vite utilisé notre solution et nous avons réussi à obtenir à des malades des médicaments en totale rupture et d’autres dont le prix est très élevé. Ce qui nous conforte et nous encourage ».

Imène travaille actuellement sur la création de la Starup et le développement de l’application «MEDDWAK». «Il s’agit d’une startup sociale. Nous souhaitons, en collaboration avec les citoyens et les professionnels de la santé, résoudre le problème du manque de médicaments. On peut sauver dès vie et épargner un stresse aux malades grâce à l’entraide et la générosité des gens» conclut Imene

Article précédentCovid 19 : Décès d’une infirmière enceinte de sept mois à Khenchela
Article suivantCovid 19 : l’Algérie veut être parmi les premiers à acquérir le vaccin

1 commentaire

Laisser un commentaire