Manifestation en cours des agents de la protection civile à Alger

1
Une manifestation vers la direction de la protection civile à Hydra est en cours. Les manifestants, des agents de la protection civile, ont forcé plusieurs barrages de la police qui a tenté de les bloquer sur le long de leur parcours.
Djaafar Kheloufi/twitter

Une manifestation des agents de la Protection civile vers la Direction à Hydra est en cours à Alger. Les manifestants ont forcé plusieurs barrages de la police qui a tenté de les bloquer le long de leur parcours.

Les manifestants scandaient « silmiya, silmiya » et « nos revendications sont légitimes » au fil de leur progression. La police a usé des gaz lacrymogènes pour stopper la progression des agents de la protection civile notamment au niveau de El Mouradia.

La semaine dernière des agents de la protection civile avaient organisé des sit-ins devant leurs casernes pour exiger la révision de leur statut particulier et l’amélioration de leur situation socioéconomique. Un mouvement de protestation dont s’est démarqué le syndicat juste après le communiqué du Gouvernement hostile aux revendications syndicales.

Le syndicat national des agents de la Protection civile relevant de la Mutuelle nationale des travailleurs des collectivités locales et de l’administration (UGTA) s’est « démarqué catégoriquement » des sit-ins de protestation organisés appelant à « la retenue et la sagesse »

Le Syndicat a indiqué, le 29 avril dans un communiqué, avoir pris acte que « des agents de la Protection civile ont organisé ces derniers jours des sit-in de protestation pour soulever des revendications socioprofessionnelles, et ce, suite à des appels, dont la source est inconnue, relayés sur les réseaux sociaux », a-t-il indiqué , affirmant qu’il se démarquait « catégoriquement de cette action ».

Le Syndicat a relayé le langage gouvernementale en mettant en garde contre « des appels tendancieux susceptible de porter atteinte à la stabilité du secteur, notamment en cette conjoncture que connait le pays » tout en ajoutant que « les revendications et les préoccupations légitimes des agents de la protection civile sont à l’étude par la tutelle dans le cadre d’une commission mixte avec la participation des représentants du partenaire social des agents pour la prise en charge des revendications socioprofessionnelles soulevées ».

La Direction générale de la Protection civile (DGPC) a, quant à elle, assuré avoir transmis les revendications des agents grévistes aux autorités concernées. «Toutes les revendications entrent dans le cadre du statut particulier des agents de la Protection civile», a affirmé la DGPC tout en précisant que «ces revendications seront abordées et réglées dès la révision du statut particulier de ce corps».

Article précédentCovid-19: l’Amérique Latine lourdement éprouvée, l’aide internationale afflue en Inde
Article suivantFormation d’aide-préparateurs: les étudiants en pharmacie en colère, le SNAPO s’explique

1 commentaire

Laisser un commentaire