Pour lutter contre le chômage, il lance un « café mobile » (VIDEO)

0

Fayçal Benkhellouf a eu la brillante idée de lancer sa cafétéria mobile durant le confinement, « lorsque tout était fermé » en raison de l’épidémie de coronavirus.

Au chômage après avoir quitté son poste dans une entreprise publique pour cause de maladie, il a décidé de se consacrer à sa passion : le café. « J’avais sur Internet un modèle de ce vélo triporteur et j’ai contacté le concepteur. Nous avons alors décidé de devenir partenaire et lancer cette cafétéria mobile », explique-t-il à 24H Algérie.

« Nous avons alors obtenu une autorisation de la part de notre APC. Ils étaient séduits par notre idée et nous ont vite délivrés les documents nécessaires, dont l’autorisation sanitaire ». Depuis, Fayçal sillonne chaque matin les rues de Sidi Bel Abbes à bord de ce triporteur, appelé « Le Barista », allant à la rencontre de ses clients.

« Nous sommes toute une équipe en réalité et chacun s’occupe d’une tâche. Moi je prépare le café », fait-il savoir. « Le Barista offre ses propres recettes de café ». d’où le nom de la « cafétéria mobile ». « Je connaissais déjà quelques-unes auparavant. Mais je continue à découvrir de nouvelles recettes sur Internet », rajoute Fayçal. Idem pour les viennoiseries, « faites maison ». « C’est mon épouse, qui se lève très tôt chaque matin pour me les préparer ».

Le Barista a été accueilli avec engouement par les habitants de la ville. « Surtout durant le confinement. Les cafétérias étaient fermés. Ils étaient contents de trouver du café ». Fayçal et le concepteur de ce vélo triporteur envisagent déjà de se lancer dans d’autres villes. « Cela réduirait le chômage et pourrait encourager des initiatives pareilles ».

Article précédentANEP: apurement des créances publicitaires de journaux
Article suivantLibye: Haftar rejette le cessez-le-feu et prépare la guerre pour Syrte

Laisser un commentaire