Accueil Actualités Politique Loi électorale: la Présidence distribue une mouture aux partis politiques

Loi électorale: la Présidence distribue une mouture aux partis politiques

1
Loi électorale: la Présidence distribue une mouture aux partis politiques

La Présidence de la république a annoncé ce mardi 19 janvier 2021 avoir commencé la distribution de la « mouture originale » de la loi électorale aux partis politiques. Ceux-ci ont 10 jours pour « enrichir » le document par leurs propositions.

La Présidence poursuit que la mouture relayée sur les réseaux sociaux n’est pas authentique.

La révision de la loi organique n°19-08 du 14 septembre 2019 modifiant et complétant  la  loi  organique  n°16-10  du  22 relative au régime électoral prévoit plusieurs amendements.

Les listes électorales ne seront plus régies par « la tête de liste », tant dénoncée après les révélations de l’ex-député, Baha Eddine Tliba, à propos des législatives de 2017. L »’électeur votera pour un ou plusieurs candidats de la même liste dans la limite des sièges consacrés à la circonscription administrative », selon l’article 168. L’article 172 stipule que « les sièges obtenus par chaque liste seront répartis sur ses candidats selon les voix arrachées par chacun d’eux ».

Le document prévoit aussi la réduction du nombre de parrainages par siège à  l’APN  ou aux  assemblées locales.

Une baisse  du  seuil  de  4%  des  suffrages  exprimés  lors  des  élections  précédentes exigée aux partis politiques ou encore un quota de sièges  de députés répartis par le truchement de listes nationales sont aussi prévus.

Par ailleurs, les personnes occupant un poste de responsable dans les institutions concernées par les élections (communales ou wilayales) ne peuvent se porter candidat. Le document exige une durée d’une année entre la fin de leurs fonctions et leurs candidatures.

Il s’agit du Wali, wali délégué, chef de daira, SG de wilaya, inspecteur général de wilaya, membre du conseil exécutif, les directeurs de wilayas ou encore les responsables à l’Armée nationale, à la Sûreté, le consul ou l’ambassadeur.

Selon SabqPress, qui détient une copie du document, la mouture distribuée par la Présidence aux partis contient « un léger amendement ». Les candidats aux listes électorales doivent ainsi avoir un niveau universitaire.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Restez informés grâce à notre newsletter:

C’est l’actualité qui vient à vous. Recevez chaque jour notre sélection des infos algériennes et internationales :

×
Exit mobile version