Littoral d’Alger : près de 33 tonnes de déchets collectées

0
Plage Alger
Plage Alger

Les services de l’Etablissement public d’hygiène urbaine et de la protection de l’environnement (EPIC HUPE) ont procédé à la collecte de près de 33 tonnes de déchets au niveau des 55 plages autorisées à la baignade depuis l’entrée en vigueur, samedi dernier, de la décision d’ouverture progressive des plages.

Un communiqué des services de la wilaya d’Alger, a indiqué : « l’Etablissement public d’hygiène a lancé un programme pratique intensif suivant l’ouverture de la saison estivale au niveau des plages de 17 communes côtières d’Alger, lequel est basé sur l’amélioration de l’environnement des plages pour les estivants à travers des opérations quotidiennes de nettoyage et de collecte des déchets marins solides et domestiques, composés de divers aliments, caoutchouc et plastique, en sus du verre, des résidus de bois et d’autres matériaux ».

« Entre 8 et 10 tonnes de déchets divers sont collectées quotidiennement sur 55 plages », a poursuivi la même source, ajoutant que les services de l’EPIC HUPE d’Alger ont collecté, du 1er au 15 août, quelque 90,17 tonnes de déchets.

En outre, 32,94 tonnes ont été collectées durant les 96 heures dernières, suite à l’ouverture de la saison estivale pour l’année 2020, a indiqué la même source.

Par ailleurs, le même établissement, ajoute le communiqué, a installé 4.000 porteurs de sacs poubelles au niveau de 17 communes touristiques et 167 panneaux de sensibilisation aux mesures de prévention contre la propagation de la pandémie du Coronavirus.

Les Services de l’EPIC HUPE s’emploient également pour le prélèvement d’échantillons des eaux de plages en vue de les analyser et de déterminer leur conformité aux normes de sécurité des estivants.

L’EPIC HUPE, note-t-on, a recruté 336 agents, dont 149 permanents et 177 saisonniers durant la saison estivale en cours en vue du bon déroulement de son programme visant à assurer le confort et la sécurité des estivants.

Article précédentMali : Coup d’Etat par « consentement » et vagues promesses des putschistes
Article suivantLiban : le verdict sur l’assassinat de Rafic Hariri blanchit le Hezbollah (décryptage)

Laisser un commentaire