Libération de trois détenus à Béjaïa

0
Libération de trois détenus à Béjaïa
Touati Merzoug, Yanis Adjlia et Amar Beri

Les trois détenus Touati Merzoug, Yanis Adjlia et Amar Beri, arrêtés lors d’une marche à Béjaïa le 12 juin, quittent la prison ce mercredi 08 juillet 2020. Ils ont été condamnés à une amende de 100.000 Da pour atteinte à la personne du Président de la République et relaxés pour les autres chefs d’accusations, a annoncé le Comité national pour la Libération des détenus (CNLD)/

Touati Merzoug, Yanis Adjlia et Amar Beri ont été placés en détention provisoire le 13 juin dernier après avoir été présentés devant le procureur près le tribunal de Béjaïa. Ce dernier a requis 3 ans de prison ferme et une amende de 100.000 Da pour chacun, lors du procès du mercredi 1 Juillet, dont le verdict a été retardé.

Merzoug Touati et Yanis Aldjia étaient accusés d' »incitation à attroupement », « publication et distribution de publications pouvant porter atteinte à l’unité nationale », « mettre la vie d’autrui en danger durant la période du confinement »

Amar Beri était accusé d' »atteinte à la personne du président de la République », « outrage à corps constitué », « incitation à attroupement non armé », « mise de la vie d’autrui en danger durant la période du confinement ».

Article précédentLe puzzle constitutionnel algérien (2ème partie)
Article suivantOmar Aimer expert en pharmacovigilance : un parcours à grands succès à la hauteur des sacrifices!