Brahim Laalami, Yasser Kadiri et plusieurs autres détenus d’opinion libérés samedi

0
Brahim Laalami, Yasser Kadiri et plusieurs autres détenus d'opinion libérés samedi
Brahim Laalami, Yasser Kadiri et plusieurs autres détenus d'opinion libérés samedi

Plusieurs autres détenus d’opinion ont été libérés hier, samedi 20 février 2021. Brahim Laalami, Yasser Kadiri et leurs co-accusés ont quitté la prison, dans le cadre de la grâce présidentielle prononcée par le président Abdelmadjid Tebboune. Plusieurs autres détenus ont été libérés à travers une dizaine de wilayas, a annoncé le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Brahim Laalami a été condamné par le tribunal de Bordj Bou Arreridj le lundi 15 février 2021 à une peine de 2 ans de prison ferme assortie d’une amende de 200.000 Da.

Le parquet avait requis 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 500.000 Da durant le procès, tenu le 08 février 2021 après plusieurs renvois, durant lequel le collectif de la « défense s’est retiré et refusé de plaider en l’absence de garanties d’un procès équitable ».

Laalami Chems Eddine dit Brahim, son frère Moussa Laalami, un mineur de 17 ans ainsi que Mourad Cheliga ont été placés sous mandat de dépôt le soir du mercredi 9 septembre, après présentation en comparution immédiate. Brahim Laalami sortait de prison à peine 10 jours auparavant.

Il a quitté la prison samedi. Selon des photos diffusées sur les réseaux sociaux, il avait plusieurs cicatrices au visage.

Dans la même ville, Hassane Zebiri, Hamid Hedjam, Azeddine Bouteba, Ali Chernine et Abderrezak Abbache ont été libérés.

A Skikda, c’est Mohamed Lamine Mosbah qui a bénéficié de cette grâce. Mourad Koraichi a quitté la prison de M’sila tandis que Baghdad Belhadj Elbachir celle de Mascara.

Yasser Kadiri parmi les détenus libérés

A Adrar, Yasser Kadiri a été libéré, tout comme Saïd Zegar, Abdelatif Bensalah, Khelil Kheyi, Aksassi Elhassane.

Le tribunal de Timimoune à Adrar a prononcé la relaxe le mercredi 27 janvier 2021 dans une seconde affaire de Yasser Kadiri. Le parquet avait requis 1 an de prison ferme assortie d’une amende de 50. 000 Da à l’encontre du détenu Yasser Kadiri lors de son procès le 20 Janvier 2021 au tribunal de Timimoune. Il s’agit d’une deuxième affaire, dans laquelle il est poursuivi pour « outrage à corps constitué « .

Le même tribunal avait condamné le 13 janvier dernier Kadiri Yasser, avec Khelil Kheyi, à un an de prison dont 6 mois fermes et 6 mois de sursis. Le 3e détenu, Saïd Zegar, a écopé d’une peine de 6 mois de prison ferme. Les trois détenus sont également condamné à une amende de 30 000 Da plus 100 000 Da de dommages et intérêts au trésor public.

A Tipaza, Namia Abdelkader a été ilbérée. Ali Naib et Nasreddine Younes, de Tiaret, ont également quitté la prison. A Biskra, c’est Okba Laghbache, interpellé le 05 novembre 2020, qui a été libéré.

33 détenus d’opinion ont quitté la prison ce 19 février. D’autres, notamment ceux dont les condamnations ne sont pas définitives, attendent que les procédures soient accomplies auprès des juridictions compétentes, selon un communiqué du ministère de la Justice.

Outre la libération des détenus d’opinions, le chef de l’Etat a annoncé le 18 février dans un discours adressé à la nation, la dissolution de l’assemblée populaire nationale (APN), la tenue d’élections législatives anticipées et un remaniement gouvernementale partiel.

Article précédentCovid-19: 164 nouvelles contaminations et 4 décès ces dernières 24h
Article suivantAprès le Covid, l’électronique va traquer l’employé et sa santé sur le lieu de travail

Laisser un commentaire