Inondations: le ministre des Ressources en eau s’explique

3
Intempéries: un mort à Mila, le ministre des Ressources en eau s'explique
Intempéries: un mort à Mila, le ministre des Ressources en eau s'explique

Le ministre des Ressources en eau, Berraki Arezki, a affirmé ce mardi 08 septembre 2020 que les inondations survenues dans plusieurs wilayas, qui ont fait un mort à Mila, « ont été causées par les tempêtes et les grandes quantités d’eau tombées sur une courte période ». Invité de la Radio Chaine 1, il a estimé que « les pluies torrentielles survenues ces dernières 24 heures en Algérie « s’inscrivent dans les activités météorologiques saisonnières mais ont été affectées par de violents changements climatiques, devenant ainsi plus intenses ».

Berraki Arezki a ensuite affirmé que « la quantité d’eau tombée en 3 heures à la capitale », où plusieurs quartiers ont été inondés, « équivaut à la quantité d’habitude enregistrée durant un mois complet ».

A Khenchela, lundi soir, une quantité de pluies de 20 mm a été enregistrée pendant 15 secondes. A Constantine, une quantité de 35 mm en moins de 20 secondes a été enregistrée ». Le ministre poursuit que « les pluies torrentielles et l’incapacité du réseau d’évacuation d’absorber cette quantité sont à l’origine de ces inondations ».

Des pluies torrentielles se sont abattues dans la nuit du lundi à mardi 08 septembre, provoquant des inondations dans plusieurs wilayas, dont la capitale. La circulation dans certains axes routiers a été perturbée. Le tramway a été partiellement suspendu.

À Mila, le corps sans vie d’un enfant de 8 ans a été repêché par les éléments de la protection civile après avoir été emporté par les eaux de l’oued Oum Cherk au lieu-dit Mechtat Tassouit, a annoncé le même service.

Article précédentLe véto Bouteflika interdisant l’activité bancaire aux privés algériens sur le point d’être levé
Article suivant4 ans de prison ferme requis en appel contre Drareni, Hamitouche et Belarbi

3 Commentaires

  1. […] Le ministre des Ressources en eau, Berraki Arezki, a de son côté estimé que « la quantité de pluie tombée et l’incapacité du réseau d’évacuation à l’absorber sont à l’origine de ces inondations ». »A Khenchela, lundi soir, une quantité de pluies de 20 mm a été enregistrée pendant 15 secondes. A Constantine, une quantité de 35 mm en moins de 20 secondes a été enregistrée ». […]

Laisser un commentaire