Importation des véhicules neufs : les premiers agréments « bientôt » délivrés

2
Importation des véhicules neufs : les premiers agréments

Le comité en charge des activités des concessionnaires de véhicules neufs s’apprête à adresser au ministre de l’Industrie un premier rapport concernant les dossiers traités, ce qui pourrait donner lieu à l’attribution des premiers agréments « dans les jours à venir », a indiqué ce 28 juin un responsable du ministère.

Dans une déclaration à l’APS, le président du secrétariat technique auprès des comités en charge des activités de construction et de concessionnaires de véhicules neufs auprès du ministère de l’Industrie, Mohamed Djebili, a précisé que le comité en charge de ces activités s’est réuni tout au long de la journée de dimanche et a repris ses travaux, ce lundi.

Il a affirmé, a cet effet, que, si le comité décide de rédiger un rapport qui concerne les dossiers qu’il aura traités, jusqu’à présent, et de l’adresser au ministre, « des décisions d’attribution d’agréments pourraient être délivrées dans les jours à venir ».

Importation de véhicules neufs: 30 dossiers déposés à ce jour

Le nombre des dossiers de demande d’agrément pour exercer l’activité de concessionnaire de véhicules neufs a atteint 30 dossiers jusqu’à ce lundi, a fait savoir M. Djebili, en expliquant que ce nombre concerne 11 dossiers pour l’importation de véhicules touristiques et utilitaires, 10 dossiers déposés par des candidats intéressés par l’activité de concessionnaires de véhicules de travaux publics, de levage et de manutention et 9 dossiers pour des agréments de concessionnaires motocycles.

Revenant sur les dispositions d’allègement du dossier de demande d’agrément, le cadre du ministère a évoqué l’attestation délivrée par un notaire public qui confirme la conformité du dossier déposé par le candidat avec le contenu du décret exécutif, « ce qui a facilité considérablement le travail du comité ». Il a énuméré, aussi, la suppression des exigences de superficie des infrastructures, fixées autrefois à 6.400 m3 pour les concessionnaires de véhicules touristiques, lesquelles doivent à présent correspondre à la nature de l’activité, sans en déterminer la superficie.

M. Djebili a apporté, également, des précisions quant aux anciennes autorisations provisoires délivrées par le ministère et « qui ne sont plus valables », vu qu’il n’est exigé aux demandeurs qu’un seul agrément définitif, ce qui impose aux candidats de déposer de nouvelles demandes et de nouveaux dossiers conformément aux nouvelles dispositions adoptées par le ministère.

Concernant la date de la disponibilité des premiers véhicules neufs importés, le responsable a estimé que cela relève du ressort des concessionnaires du fait que cela est défini par des relations commerciales entre le concessionnaire et le constructeur concédant qu’il représente de manière exclusive en Algérie et qui pourra lui fixer des délais de livraison dès qu’il aura passé sa commande.

Article précédentCovid-19: 375 nouvelles contaminations, et 6 décès en Algérie
Article suivantFestival européen: Iwal entend pousser l’espoir à l’infini

2 Commentaires

  1. Lorsqu’on prend un projet par le mauvais côté , on arrive inévitablement à ce genre de situation qui traîne depuis la nomination du gouvernement Djerrad 1, avec comme ministre chargé du projet Mr Fermat Ait Ali, alors que cette affaire relève du ministère du commerce puisqu’on parle d’IMPORTATIONS.
    Or le bon côté du projet , serait de donner des agréments à des constructeurs qui voudraient investir en Algérie en commençant par l’introduction de véhicules neufs et , et c’est à ces constructeurs de tisser leurs réseaux de distributeurs en prenant soin d’assurer le service après vente.
    Choisir quatre à cinq constructeurs qui viendraint s’installer en Algérie avec comme optique la construction d’usines de fabrication avec un taux d’intégration adéquat.
    La voie choisi par nos pouvoirs publics ouvre droit à des passe-droits ou des pots de vin qui viendraient salir encore davantage une situation déjà trouble.

Laisser un commentaire