L’archevêque Henri Teissier sera enterré en Algérie

0
L'archevêque Henri Teissier sera enterré en Algérie
L'archevêque Henri Teissier sera enterré en Algérie

L’archevêque émérite Mgr Henri Teissier, décédé mardi 01 décembre 2020 suite à un accident cardio-vasculaire (AVC) à Lyon à l’âge de 91 ans, sera enterré en Algérie, selon l’agence de presse AFP.

Militant inlassable du dialogue inte-rreligieux, admirateur de la culture arabo-musulmane, un « ami sincère de l’Algérie » et « frère des Algériens », Henri Teissier a été surpris lundi soir par un AVC dans son appartement à Lyon. ll a été accueilli au service de réanimation de l’hôpital Édouard Herriot avant de rendre l’âme.

Les funérailles de Mgr Teissier auront lieu samedi matin à la Primatiale Saint-Jean de Lyon. Il est prévu de rapatrier son corps en Algérie, où un hommage lui sera rendu par l’Eglise catholique d’Algérie, fait savoir la même agence française.

Né en 1929 à Lyon, Henri Teissier est issu d’une famille installée à Philippeville (Skikda) depuis 1849. Sa famille s’est installée à Alger en 1947. En 1955, il est ordonné prêtre pour le diocèse d’Alger. En 1972, il est nommé par le pape Paul VI évêque d’Oran. Il avait 43 ans.

Il devient archevêque d’Alger en 1988 après le retrait du cardinal Duval.

Mgr Henri Teissier était très attaché à l’Algérie dont il a obtenu la nationalité. Il a décidé de rester en Algérie durant la décennie noire, malgré l’assassinat de plusieurs religieux chrétiens par les terroristes, avec comme « ambition de découvrir et de susciter des frères ».

Son décès a suscité une vague d’hommage, en Algérie et en France. Plusieurs personnalités, responsables politiques et citoyens ont rendu hommage à un « prélat d’une grande humilité, chaleureux, intarissable sur l’Algérie et le dialogue entre les religions », un « défenseur des valeurs de tolérance, de coexistence et de dialogue inter-confessionnel ».

LIRE AUSSI:

Henri Teissier, un « frère différent » en empathie avec les musulmans depuis l’âge de 17 ans

Henri, notre frère (*)

Article précédentCoronavirus: le Royaume-Uni, premier pays au monde à approuver le vaccin de Pfizer/BioNtech
Article suivantMédicaments : les distributeurs démentent être à l’origine de la pénurie

Laisser un commentaire