Les grands projets sportifs transférés au ministère de l’Habitat

0
Les grands projets sportifs transférés au ministère de l'Habitat
Les grands projets sportifs transférés au ministère de l'Habitat

Le ministère de la Jeunesse et des Sports perd la tutelle sur les projets des grandes infrastructures sportives.  


Cette décision a été prise par le président Abdelmadjid Tebboune, lors du Conseil des ministres réuni ce dimanche 12 septembre 2021.


« Transférer tous les dossiers de projets de réalisation d’ouvrages sportifs majeurs au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, afin d’assurer un suivi permanent et efficace de leur réalisation », est-il souligné dans le communiqué rendu public par la Présidence de la République.


Cette décision fait suite à des retards constatés dans les projets de construction de certains stades comme ceux de Baraki, à Alger, et de Tizi Ouzou.


Le stade de Baraki, par exemple, devait être livré en 2017. Il est construit par la société chinoise China railway construction engineering group (CRCEG), qui travaille sur le chantier depuis 2012 sous la conduite d`un bureau d’étude français.


Le stade de Baraki doit être livré fin 2021


Le contrat a été approuvé en 2008. Le stade de Baraki, qui s’étend sur une superficie de 67 hectares, aura une capacité de 40.000 places. Le stade, qui doit accueillir les matchs du championnat d’Afrique des nations CHAN-2023, doit être livré fin 2021.


Le nouveau stade d’Oran, d’une capacité de 40.000 places aussi, n’a toujours pas été réceptionné d’une manière officielle et effective. Les travaux ont atteint 96 %, selon les autorités locales.


Le stade d’Oran fait partie d’un complexe qui comprend une salle omnisports, un stade d’athlétisme et un centre nautique composé de trois piscines. Le complexe sera théoriquement réceptionné fin décembre 2021.


Le stade doit abriter les cérémonies d’ouverture et de clôture de la 19e édition des Jeux méditerranéens, prévue à Oran du 25 juin au 5 juillet 2022, et des compétitions d’athlétisme.


Accélérer les préparatifs des Jeux Méditerranées d’Oran


A ce propos, le président Tebboune a ordonné l’accélération du rythme des préparatifs liés à ces Jeux Méditerranéens notamment l’organisation des entraînements et des compétitions préparatoires à différents niveaux « pour compenser le bilan négatif » des derniers jeux olympiques (JO) de Tokyo au Japon.


Lors de ces JO, l’Algérie n’a obtenu aucune médaille. Et aucune explication logique et cohérente n’a été donnée à cette débâcle des athlètes algériens.


Décision a été prise lors du Conseil des ministres d’ouvrir la voie à des partenariats internationaux pour former les athlètes algériens et les motiver « à concourir lors des prochains Jeux Méditerranéens » et de donner plus d’opportunités aux personnes ayant des besoins spécifiques pour obtenir de meilleurs résultats dans les jeux paralympiques.


Il est question également d’accorder une importance particulière aux sports scolaires et universitaires dans diverses disciplines et de créer des championnats locaux, régionaux et de wilayas, « afin de fonder un projet sportif national ».


Réorganiser le lycée sportif de Draria


Autre décision :  réorganiser le lycée sportif pour permettre l’ouverture d’annexes régionales à Constantine, Oran et Ouargla, « après avoir déterminé avec précision la demande pour cette spécialité dans le milieu éducatif.


Le Lycée sportif national de Draria, situé à 10 km d’Alger, existe depuis 2001. Il a déjà trois annexes à Blida, à Ain Sefra et à Oum El Bouaghi. L’établissement, qui accueille des élèves âgés entre 15 et 20 ans inscrits sur la liste des jeunes talents établie par les fédérations respectives, est  sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et des Sports qui lui assure son budget de fonctionnement.

Le suivi pédagogique est assuré par le Ministère de l’Education. 

Article précédentAccidents de la circulation en Algérie : 20 morts en deux jours
Article suivant27e édition du Fespaco: Trois films algériens en lice

Laisser un commentaire