En fuite à l’étranger, un des fils de Djamel Ould Abbas arrêté au Venezuela

2
En fuite à l'étranger, un des fils de Djamel Ould Abbas arrêté au Venezuela
En fuite à l'étranger, un des fils de Djamel Ould Abbas arrêté au Venezuela

L’un des fils de Djamel Ould Abbas, ex-ministre de la Santé et ex-SG du Parti du FLN, El Wafi, a été interpellé par les agents d’Interpol au Venezuela, a annoncé le média El Carabobeno, mercredi 09 juin 2021.

« Des agents d’Interpol de Maiquetía, à l’aéroport international Simon Bolivar, ont réussi à appréhender le citoyen « Abbes Blanco El Wafi Fouad El Bachir Ould Djamel », de nationalité algérienne, porteur de la carte d’identité V-33157094, passeport 158523596, 52 ans, né le 04/05/1969″, lit-on sur un post Instagram publié par Interpol Venezuela.

El Wafi Ould Abbas condamné à 10 ans de prison

Le fils de Djamel Ould Abbas s’est ainsi doté d’une « fausse identité ». La même source explique qu’après avoir mené « une recherche exhaustive à travers le système international », il s’est avéré que la véritable identité du citoyen est « El Wafi Foud Elbachir Ould Abbas ».

Le fils de l’ex-SG du FLN faisait l’objet d’une notice rouge, numérotée 1-425/1-2020 et datée du 15/01/2020, pour blanchiment d’argent.

En fuite à l’étranger, El Wafi Ould Abbas a été condamné en septembre 2020 à 10 ans de prison ferme, assortie d’un mandat d’arrêt international. Son père a écopé d’une peine de 8 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars.

Un verdict confirmé par la Cour d’Alger quelques mois plus tard.

Djamel Ould Abbes était, pour rappel, poursuivi pour, entre autres, « détournement et dilapidation de deniers publics », « conclus de marchés en violation de la législation » et « abus de fonction ». 

Article précédentLFC 2021: création d’un fonds des avoirs et biens confisqués ou récupérés
Article suivantRyad Aissaoui, repense l’espace urbain, avec son mobilier écologique et connecté

2 Commentaires

  1. Avec sa tête on pourrait le pendre (lapsus) le prendre pour le fils de Saïdani ex SG du FLN.. Dröle 😅😅😆

  2. Ils vont tous payer , ces minables qui ont dilapidé tout l’argent de l’Algérie et du contribuable. Tous, sans exception , ceux qui ont profité de leur rang au niveau du pouvoir. Il en est encore d’autres qui continuent cette sale besogne , mais le temps les rattrapera.
    Comment oser s’en prendre à sa propre mère Algérie , car cette Algérie est notre mère a tous , cette Algérie qui a tant pleurer ses enfants durant la guerre de libération , durant la décennie noire et bien d’autres événements comme ceux de 1988 ou encore 2001 . Le sang de tous ces martyrs rejaillira et englouti ra tous ceux qui ont VOLER, DÉTOURNER ou SABOTER un quelconque projet de construction ou d’investissement.

Laisser un commentaire