Après Sanofi, Pasteur jette l’éponge : la France hors course des vaccins anti-Covid

0
Après Sanofi, Pasteur jette l'éponge : la France hors course des vaccins anticovid

Après les laboratoires Sanofi, l’Institut Pasteur de France a jeté l’éponge. Ses premiers essais n’étaient pas concluants. La France est hors course pour les vaccins anti-Covid.

L’institut Pasteur de France a annoncé, ce 25 janvier, qu’il arrêtait le développement de son principal projet de vaccin contre la Covid-19, car les premiers essais ont montré qu’il était moins efficace qu’espéré.

Après les difficultés rencontré par le géant pharmaceutique français Sanofi se greffent celles de l’Institut Pasteur. Cet acteur français de la lutte contre la Covid-19 a annoncé, dans un communiqué publié ce 25 janvier sur son site internet, l’abandon du développement de son principal projet de vaccin sur lequel il travaillait depuis des mois.

« À la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur arrête le développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole », explique la fondation française privée. Et de poursuivre : « Cette décision ne remet pas en cause la poursuite des recherches engagées sur deux autres candidats vaccins reposant sur des méthodologies différentes. »

Le laboratoire Sanofi et son partenaire GSK, ont annoncé, le 11 décembre, que leur vaccin anti-Covid ne serait prêt que fin 2021, après des résultats moins bons qu’attendu dans les premiers essais cliniques. Ses résultats intermédiaires des premiers essais sur l’homme lancés en septembre ont montré une réponse inférieure aux attentes

Le géant pharmaceutique français, l’un des principaux producteurs de vaccins au monde, espérait pouvoir produire un milliard de doses en 2021. Un objectif hors portée aujourd’hui.

Article précédentAttar table sur un baril de pétrole à 55 dollars en 2021
Article suivantDécès du prêtre Thierry Becker à l’âge de 86 ans

Laisser un commentaire