Le premier secrétaire du FFS réexplique la décision de participation au prochain scrutin local

0
Le premier secrétaire du FFS réexplique la décision de participation au prochain scrutin local
DR/L'evenement DZ

Deux semaines après la décision du parti de prendre part aux élections Locales, Le premier secrétaire national du Front des Forces Socialistes (FFS), Youcef Aouchiche  était ce matin l’invité de la chaine 3 pour réexpliquer au grand public les raisons de ce choix.

Le premier secrétaire du FFS a tenu à souligner que la démarche de son parti visait avant tout à défendre l’unité nationale et à faire barrage à ceux qui cherchent la division. « Cette décision a été prise suite à un débat très large au sein de notre structure, notamment le conseil national du parti, où nous avons décidé à l’unanimité de prendre part à ces élections, et ce,  pour trois impératifs qui nous semblent essentiels », affirme t-il.

La raison principal de ce choix, précise-t-il, est en lien direct avec les dangers qui guettent notre état national. « Nous sommes contre les extrémistes scissionnistes et ceux qui veulent stigmatiser la Kabylie, instaurer un climat de haine entre les Algériens, et qui à chaque fois, essaient d’instrumentaliser certains événements, tragiques notamment, pour porter atteinte à l’unité de notre pays et à la cohésion du peuple Algérie », a-t-il insisté.

« Notre participation est un choix stratégique dicté par nos responsabilités nationales »

Le FFS est de mouvance nationaliste et patriotique, insiste Youcef Aouchiche, d’où l’appel ne pas céder le terrain aux extrémistes et aux aventuriers, qui sont des petites minorités idéologiques et politiques qui veulent imposer des idées et projets politiques qui constituent aujourd’hui un péril et un danger pour la continuité de l’Etat national. « La participation à ces élections est, donc, un choix stratégique dicté par nos responsabilités nationales étant qu’un parti qui a toujours œuvré pour que l’Algérie soit unie et indivisible », ajoute le premier secrétaire national du FFS.

Le FFS a également pris la décision de prendre part au scrutin local en raison de sa proximité avec la population. Les institutions locales étant cet instrument de liaison et permettent de garder le contact permanent avec les citoyens, dans les villages, les villes et les communes.  Il rappellera enfin que son parti a fait le choix d’être au plus près de la population, d’où sa participation à toutes les élections locales depuis la création du multipartisme à l’exception de celles de 1990.

Article précédentBouteflika enterré, sans hommage populaire et sans deuil national
Article suivantLa France demande pardon aux Harkis et promet une loi de réparation

Laisser un commentaire