Festival du film-espoir de Stockholm: la « mention spéciale » décernée au jeune Nazim Benaidja

0
Festival du film-espoir de Stockholm: la
Festival du film-espoir de Stockholm: la "mention spéciale" décernée au jeune Nazim Benaidja

La « mention spéciale » du Festival international du film-espoir de Stockholm (Suède), organisé du 10 au 13 septembre, a été décernée au jeune comédien algérien Nazim Benaidja pour son rôle dans le court métrage « Il Reviendra » de Youcef Mahsas, a annoncé mardi, le Centre algérien pour le développement du cinéma (Cadc) sur sa page Facebook.

Produit avec la contribution du Cadc et de la société « Roadcom », « Il reviendra », court métrage de 30 mn, relate une histoire dont les faits se déroulent en 1997 et qui commence dans le salon de coiffure de Salem, quadragénaire qui passe sa dernière journée à son magasin, car il compte arrêter définitivement son activité et vendre son local.

A quelques instants de la fermeture, Zaki, 8 ans, ( Nazim Benaidja ) pénètre avec son père dans le salon, celui-ci tente alors de convaincre le coiffeur pour lui laisser son enfant, lui expliquant qu’il a quelque chose d’important à faire et qu’il reviendra le chercher juste après.

Salem commence alors à couper les cheveux du petit tout en discutant avec lui, lorsque soudain, à la tombée de la nuit, une forte explosion retentit dans une rue voisine où un attentat terroriste venait tout juste d’être commis.

Le père n’étant pas revenu, Salem se retrouve seul avec Zaki ( Nazim Benaidja ) , brillamment campé par le jeune Nazim Benaidja qui a évolué aux côtés de Slimane Benouari, Souha Oulha, Ouahid Achour et Mohamed Bendaoued.

Déjà projeté lors de différentes manifestations cinématographiques au Brésil, Portugal, Egypte, Pays-Bas et en Corse notamment, le film de Youcef Mashas, était en lice à Stockholm, parmi 23 autres court métrages, conçus dans des thématiques qui ont mis en avant les enfants et les femmes, entre autre, dans un festival qui a également accueilli dix films en compétition dans la section « longs métrages », totalisant la participation de 24 pays.

La Belgique, l’Allemagne, la France, le Ghana, la Bulgarie, la Grande-Bretagne, l’Egypte, le Liban, les USA ou encore la Palestine, ont figuré parmi les pays participants à ce festival.

Article précédent«Répression ou libre débat ? Une question de civilisation »
Article suivantRéquisitoire contre Hamid Melzi: 7 ans de prison pour le concerné, 8 pour Sellal et 10 pour Ouyahia

Laisser un commentaire