Fella Ababsa se réjouit de la victoire de Joe Biden

0
Fella Ababsa se réjouit de la victoire de Joe Biden
Fella Ababsa se réjouit de la victoire de Joe Biden

La chanteuse algérienne Fella Ababsa, actuellement établie à Paris, n’a pas caché son bonheur après la victoire annoncée cette semaine par les médias de Joe Biden aux élections présidentielles américaines. Fella Ababsa, assise devant un clavier, est apparue dans une vidéo chantant en anglais, sur un air Gospel-twist classique, « i’m happy » (je suis heureuse) : « I So happy, welcome Mister Président. Will be waiting for you since long time, just to change our world, make it better… » (Je suis si heureuse, bienvenu Monsieur le président. Nous vous attendions depuis longtemps pour changer notre monde pour le rendre meilleur…).

La chanson continue avec des paroles en arabe : « ahlan ou sahlan marhaban mister Biden… » (Bienvenue Biden). « Je suis une artiste. Je ne m’intéresse à la politique que d’une manière générale, j’évite de plonger dans les détails. Il y a aura des changements dans les équilibres géostratégiques surtout au Moyen-Orient. J’ai vécu au Liban douze ans. J’ai bien suivi (les élections américaines). On ne doit pas oublier que Joe Biden est un homme de droit qui connaît l’importance des droits de l’homme et des souffrances », a déclaré Fella Ababsa à la chaîne BBC arabic.

Auriez-vous chanté de la même manière pour un président arabe ? Question posée par la journaliste du programme BBC Trending. « J’ai chanté pour l’Algérie, pour le Liban, pour l’Irak, tous les pays arabes en appelant à la paix. J’ai interprété une douzaine d’anachid (chants patriotiques) pour l’Algérie que j’ai moi même écrit et composé.. », a-t-elle répondu.

Celle que les médias surnomment « la Sultane » du chant arabe aime bien imiter la chanteuse et comédienne américaine Marilyn Monroe qui, le 19 mai 1962, avait chanté pour le président John F.Kennedy lors de la célébration de son 45ème anniversaire (dix jours avant la date prévue). Son « Happy birthday Mister President », interprété sur scène, est entré dans l’Histoire, immortalisé par le cinéma (Marilyn Monroe est décédée trois mois plus tard).

« Je suis heureuse que Joe Biden soit contre le racisme et contre la violence »

Interviewée par la radio tunisienne Shems FM, Fella Ababsa a estimé que l’artiste doit exprimer son opinion. « Qui de nous n’aime pas la paix? J’ai suivi les interviews et le discours de Joe Biden et je lui demande de reconstruire la paix et le bonheur. Ces vingt dernières années, la discorde a été semée partout, des conflits entre peuples, entre pays voisins…Je suis heureuse que Joe Biden soit contre le racisme et contre la violence, respecte notre Livre (le Coran). Dans son programme, il appelle à respecter les musulmans. A chaque acte terroriste, on pointe du doigt l’islam. L’islamophobie actuelle doit disparaître », a-t-elle plaidé.

La communauté arabe établie aux États Unis a, selon elle, célébré la victoire de Joe Biden. « J’étais en contact avec certaines familles là-bas, dont la mère de Dj Khaled (d’origine palestinienne). Je suis convaincue que Biden va faire quelque chose pour la paix, va ouvrir un dialogue pour trouver une solution…rétablir les ponts de l’amitié, de l’amour, de l’art et de la culture…Quelques soient les divisions raciales ou religieuses, nous restons tous des humains sur cette Terre », a insisté l’auteur de « Tachakourat afandim ».

Elle a ajouté avoir « rallumé » la flamme de la Révolution en Algérie en appelant à sortir manifester contre le 5ème mandat pour Abdelaziz Bouteflika en 2019. « J’ai même interpellé directement le chef d’état-major de l’armée pour qu’il réagisse. Même si l’artiste chez nous, au Maghreb, n’a pas tous ses droits, il reste attaché à son pays. La situation est grave, sismique, il faut que les artistes interviennent », a déclaré la chanteuse. Elle a critiqué le fait que des aides ne parviennent plus au peuple palestinien. La chanson pour Joe Biden sera bientôt enregistrée.

Fella Ababsa a annoncé également l’enregistrement d’un nouveau titre œuvre du célèbre compositeur égyptien Salah Charnouby, après la sortie de son album rai « Chawalla ».

Article précédentAccord politique pour des élections en Libye: une « percée » selon l’ONU
Article suivantCoronavirus: fermeture des salles de sport à Alger-Centre

Laisser un commentaire