Explosion de gaz à El Bayadh: prise en charge des victimes, ouverture d’une enquête

0
Explosion de gaz à El Bayadh: prise en charge des victimes, ouverture d'une enquête
Explosion de gaz à El Bayadh: prise en charge des victimes, ouverture d'une enquête

Suite à l’explosion de gaz survenue le 10 octobre à El Bayadh, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Kamel Beldjoud a ordonné sur les lieux de la catastrophe la prise en charge totale des victimes et l’ouverture « immédiate » d’une enquête pour désigner les responsabilités dans ce sinistre qui a fait six morts et 16 blessés.

Beldjoud, arrivé peu auparavant au lieu de l’accident en compagnie du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, du Directeur Général de la protection civile le colonel Boualem Boughlaf et le Président Directeur Général de la Sonelgaz, Chaher Boulakhras, a souligné que deux hélicoptères de la protection civile procéderont « immédiatement » au transfert des blessés dont l’état est inquiétant vers Alger ou Oran pour leur prise en charge.

Le ministre de l’Intérieur a également indiqué qu’il avait donné des instructions aux services de sécurité pour l’ouverture « immédiate d’une enquête approfondie pour situer les causes et les responsabilités », soulignant que la justice « suivra son cours ». Beldjoud a ajouté que les familles sinistrées suite à cet accident, « seront prises en charge à partir de cette nuit ».

En outre, le ministre qui s’est rendu avec les autres membres de la délégation au lieu de l’accident et à l’établissement hospitalier Mohamed Boudiaf, a déclaré que la cellule de wilaya mise en place dès la survenue de l’accident et qui comprend un certain nombre de secteurs dont les services techniques et ceux chargés de déterminer les dégâts, doit aboutir « à des résultats précis » et « associer les comités de quartier ».

Le ministre a en outre ordonné au wali d' »établir des rapports sur les responsables qui ne sont pas à la hauteur afin que des mesures soient prises dans ce sens conformément aux directives du Président de la République ».

La délégation a assisté à l’enterrement des victimes avant de rentrer à Alger.

Article précédentEducation: le bac avec une moyenne de 9/20
Article suivantAmnesty International appelle à la libération de Abdellah Benaoum

Laisser un commentaire