Environnement : 87% des déchets marins en Algérie sont en plastique

1
Environnement : 87% des déchets marins en Algérie sont en plastique

87% des déchets collectés au niveau des plages durant la campagne de surveillance et de suivi des déchets marins, lancée par l’Agence nationale de déchets (AND) durant les deux dernières années, sont du plastique, a indiqué l’Agence dans son rapport 2020 sur la gestion des déchets en Algérie.

Cette campagne de quantification des déchets et leur classement, réalisée par l’AND avec l’appui des acteurs locaux (directeurs de l’environnement de wilayas, communes, associations…) révèle que les déchets ramassés au niveau des plages sont constitués essentiellement de plastique (87%), tandis que 13% se répartissent entre le papier (7%), le métal (3%), le verre (2%) et le tissu (1%).

Le rapport révèle que le tourisme et les mauvaises pratiques de gestion des déchets étaient les principales causes de la pollution marine en Algérie. « Les mauvaises pratiques des estivants conjuguées à une quasi- absence d’une gestion intégrée des déchets sont en grande partie responsables de cette pollution, a déploré l’AND.

Les auteurs du rapport affirment, par ailleurs, que le changement du mode de consommation des algériens accentue l’augmentation des déchets dans le milieu marin d’autant qu’une grande partie des articles trouvés sur les plages sont des articles en plastique à usage unique (66%). « Il s’agit notamment de bouteilles en plastique, de boites de conserves, des cotons tiges et des mégots « , ont-ils énuméré, ajoutant que ces déchets d’origine humaine finissent leur course dans le milieu marin et sur le littoral.

Outre l’incivisme de certains estivants et le manque d’une gestion appropriée des déchets, les analystes de l’AND pointent du doigt les activités domestiques et industrielles, les déchets jetés directement ou indirectement par les populations aux alentours des plages, les déchets provenant du réseau pluvial ainsi que les décharges sauvages situées sur les lits d’oueds.

« Faisant partie intégrante des territoires communaux, les plages et les espaces littoraux des wilayas côtières sont couverts, en matière de nettoyage et d’enlèvement des déchets, par les services de nettoiement communaux. « Néanmoins, la multitude d’acteurs et la pression sur ces zones occultent souvent les bases d’une gestion intégrée », ont-ils soutenu.

Article précédentPétrole: nouvel échec des négociations de l’Opep+, le sommet repoussé à lundi
Article suivantZidane à la place de Deschamps ?

1 commentaire

  1. Mais c’est normal , lorsque la baguette de pain est livrée dans un sachet en plastique , lorsqu’un kilo de légumes est livré dans un sachet en plastique , lorsqu’un kilo de fruits et livré dans un sachet en plastique , lorsqu’un litre de lait est livré dans un sachet en plastique, lorsque tous les achats en supérette sont livrés dans des sachets en pkastique . Du plastique à toutes les « sauces  » chez les algeriens . Normal , lorsqu’une famille se deplace en camping ou au bord de là mer avec des sachets en plastique contenant les sandwichs.
    Malheureusement, ni en camping , ni en bord de mer on ne trouve des poubelles qui doivent recevoir tous les déchets laissés.
    Durant les années 80/90 , on parlait de la suppression de tous des sachets en plastique, mais le monde des affaires , constitués de tous les fabricants de sachet en plastique , est resté plus fort que les pouvoirs publics. Aurons nous un jour des responsables légitimement élus qui pourront mettre fin à ce désastre ?

Laisser un commentaire