Les exportations de l’Algérie en baisse de 34 % en 2020, le déficit de la balance commerciale se creuse

1
Les exportations de l'Algérie en baisse de 34 % en 2020, le déficit de la balance commerciale se creuse
Google Actualites 24H Algerie

Le déficit de la balance commerciale de l’Algérie s’est creusé davantage durant 2020, selon des statistiques établies par les Douanes algériennes pour les onze mois de l’année écoulée.


Le valeur globale des importations était de 31,4 milliards de dollars, en recul de 18,2 % par rapport à la même période en 2019, d’après le nouveau rapport établi par la direction des études et de la prospective des Douanes algériennes. La baisse du  volume des exportations est plus importante : 34,8 % par rapport à la même période en 2019.

La valeur des exportations était de 21,5 milliards de dollars. Autrement dit, l’Algérie importe plus qu’elle n’exporte. Le taux de couverture des importations par les exportations est en chute libre : 68,6 % en 2020, contre 86 % en 2019. Aussi, le déficit de la balance commerciale est en hausse:  9,8 milliards de dollars, contre 5,3 milliards de dollars en 2019.


L’importation des produits alimentaires légèrement en hausse

Le montant de l’exportation des hydrocarbures est de 14,7 milliards de dollars(en plus d’un montant de 4 milliards de dollars dont les régimes douaniers  n’ont pas encore apurés). Selon la même source, la valeur des biens alimentaires importés était de 7,3 milliards de dollars, soit près de 24 % du volume global des importations, en hausse de 0,6 % par rapport à 2019. Les produits importés sont principalement les céréales, les laits, les produits laitiers, les sucres et les fruits comestibles.

Par contre, l’importation des animaux vivants, des légumes et plantes, café et thé sont en baisse, entre 4 à 20 %. Les biens d’équipements industriels occupent la première position dans la structure des importations avec une valeur de 8,3 milliards dollars. Il s’agit principalement de postes téléphoniques d’usagers, de turboréacteurs, de turbines à gaz,  de robinetteries pour tuyauteries et de véhicules automobiles pour le transport de marchandises.


2 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures

Les exportations hors hydrocarbures, selon le rapport des douanes, restent marginales, avec 9,8 % de la valeur globale des exportations, soit 2 milliards de dollars, en baisse de 14,5 % par rapport à 2019. Il s’agit principalement des engrais minéraux et chimiques azotés, des sucres de cannes et de betteraves, des huiles, de l’ammoniac et des ciments. L’exportation des dattes et de figues est en hausse, 17 % par rapport à 2019. Durant la même période, les hydrocarbures ont constitué 90,6 % de la valeur globale des exportations. En valeur, la baisse de ces exportations, comparées à 2019, est estimée à 11 milliards de dollars.

Article précédentDes printemps arabes au Hirak, les Picturies ont préfiguré le mouvement populaire dans la société algérienne
Article suivantDiabète: vers l’autonomie en insuline à l’horizon 2022

1 commentaire

Laisser un commentaire