Décès de Nourredine Yazid Zerhouni à l’âge de 83 ans

1
Décès de Nourredine Yazid Zerhouni à l'âge de 83 ans
Nourredine Yazid Zerhouni, ex-ministre de l'Intérieur, est décédé à l'âge de 83 ans

L’ex-ministre de l’Intérieur, Nourredine Yazid Zerhouni, est décédé ce vendredi 18 décembre 2020 à l’âge de 83 ans, l’hôpital militaire Aïn Naâdja à Alger.

Né en 1937 à Tabarka en Tunisie, Noureddine Zerhouni a été membre de l’ALN. Il est recruté au Ministère de l’Armement et des Liaisons Générales (MALG) qui était le service de renseignement de l’ALN. En 1958, il dirige au sein du FLN la création de la DDR, la direction de documentation et de recherches. En 1961, il fait partie de la délégation algérienne à Évian en tant qu’expert militaire.

Il a par la suite été responsable dès l’indépendance de l’Algérie des « services opérationnels » de la Sécurité militaire. En 1972, il obtient une licence de droit puis un magistère en relations internationales.

Au milieu des années 1970, il est nommé collaborateur de Kasdi Merbah, patron des services secrets algériens. Après la mise à l’écart de Kasdi Merbah par le président Chadli Bendjedid, celui-ci le nomme directeur des services. Il supervise les différents appareils de la Sécurité militaire. Il est remplacé par Lakehal Ayat en 1982.

En 1999, le président Bouteflika le nomme ministre d’État, ministre de l’intérieur et des collectivités locales, poste qu’il a occupé jusqu’en 2010. Période entachée notamment par la gestion du printemps noir en Kabylie, en avril 2001, une série de manifestations violemment réprimées à l’issue desquelles au moins 126 personnes ont été tuées. Il a également été opposé à la loi sur les hydrocarbures, en 2005, élaborée par l’ex-ministre de l’Energie et des mines, Chakib Khelil.

En décembre 2005, Noureddine Zerhouni subit une opération des reins, des complications médicales qui l’avaient déjà forcé à se retirer de la scène politique. Le 28 mai 2010, il est nommé vice-Premier ministre, premier à occuper ce poste créé à la suite du dernier amendement de la constitution en 2008.

Article précédentAttar prévoit une hausse des exportations algériennes du pétrole en 2021
Article suivantA l’ONU, les pays européens s’abstiennent de voter pour une résolution contre le nazisme

1 commentaire

Laisser un commentaire