Décès de Mohand Cherif Hannachi, ancien président de la JS Kabylie

2
Décès de Mohand Cherif Hannachi, ancien président de la JS Kabylie
Décès de Mohand Cherif Hannachi, ancien président de la JS Kabylie
Formation en marketing digital - Mojo CreaLab

L’ancien président de la JS Kabylie, Mohand Cherif Hannachi, est décédé ce vendredi 13 novembre 2020 à l’âge de 70 ans, a annoncé le club dans un post Facebook. Souffrant d’une longue maladie, son état de santé s’est aggravé après avoir contracté le coronavirus.

L’ancien joueur, dirigeant et président de la JS Kabylie, Mohand Chérif Hannachi, était hospitalisé depuis octobre 2020 au centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Pacha à Alger pour des troubles neurologiques. Avant son transfert à la capitale, il était service de neurologie du sanatorium de Sidi Belloua puis au service de gastro-entérologie au CHU Nedir Mohamed.

Plusieurs médias ont annoncé cela fait une semaine qu’il a été testé positif au covid-19, aggravant son état de santé.

Né le 2 avril 1950 dans la commune de Larbaâ Nath Irathen (Tizi Ouzou), le défunt était d’abord un joueur de football avant de devenir dirigeant sportif. Il a été président du club le plus titré d’Algérie, la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) de 1993 à 2017. Il devient lui aussi le président algérien le plus titré avec 10 titres, avant d’être rejoint par Saïd Allik, ancien président de l’USM Alger et actuel dirigeant du CR Belouizdad, champion d’Algérie en titre.

Il a remporté 4 championnats d’Algérie (1995, 2004, 2006 et 2008), la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe 1995 ainsi que trois Coupe de la CAF consécutives (2000, 2001 et 2002). Il a aussi remporté deux Coupe d’Algérie en 1994 et 2011.

Depuis la saison 2010-2011, la JS Kabylie trouve des difficultés à se maintenir en Ligue 1. En 2017, Mohand Cherif Hannachi est destitué après 24 ans passées à la tête du club, suite à des années de bras de fer avec des opposants qui exigeaient son départ.

Article précédentDans le kiosque de Zinedine Zebar plus que des images, la vie qui les anime
Article suivantEl Guerguarat: opération militaire marocaine, le Sahara Occidental répond « avec la fermeté requise »

2 Commentaires

Laisser un commentaire