Décès à Alger du journaliste Slimane Bakhlili

2
Décès à Alger du journaliste Slimane Bakhlili
Décès à Alger du journaliste Slimane Bakhlili

Le journaliste Slimane Bakhlili est décédé, ce vendredi 2 juillet, à l’âge de 58 ans.

Selon son fils, Slimane Bakhlili, qui était hospitalisé depuis plusieurs jours, est décédé après des complications liées au virus de Covid-19.

L’annonce a été faite sur la page facebook du journaliste dans la matinée de ce vendredi 2 juillet 2021.

Slimane Bakhlili était peiné par des rumeurs ayant annoncé son décès durant la semaine.

Il avait écrit un poste pour dénoncer « les rumeurs tendancieuses circulant sous couvert de la nuit » et annoncer qu’il était bien pris en charge médicalement à l’hôpital Mustapha Bacha, à Alger. Son poste était accompagné d’une photo le montrant sous un masque d’oxygène.


Slimane Bakhlili se fait connaitre grace à l’émission « Khatem Souleiman »

Slimane Bakhlili, qui a créé la chaîne El Badil TV, en 2020, a envoyé un message au personnel pour leur demander de rester solidaires et unis, de « continuer d’avancer au service de la patrie », aux fins de « créer un média alternatif ».


El Badil TV se veut un espace médiatique inclusif « qui adopte la modération, respecte la diversité et la richesse culturelle en Algérie », et « diffuse une culture de civilisation  et de tolérance ».


Natif de Biskra, Slimane Bakhlili, qui maîtrise parfaitement la langue arabe, a longtemps travaillé à l’ex-RTA, à partir du milieu des années 1980, a dirigé le département production et il s’est fait connaître auprès  du grand public par l’émission de jeu « Khatem Souleiman ». Emission reprise après des chaînes arabes et  rachetée par Echourouk TV durant le Ramadhan.  
Il a produit et animé plusieurs émissions à Echourouk TV comme « Saa mi dhahab » (une montre en or), « Foursan el quoran » (les cavaliers du Coran), « El Itijah al sahih (la bonne direction) et « Zidni ilman » (permets moi d’en savoir plus).


En 2008, il a obtenu un grand prix au 14ème Festival du Caire des médias arabes pour ses émissions.


En 2019, il s’est porté candidat aux élections présidentielles de décembre de la même année, mais n’a pas pu collecter le nombre nécessaire des signatures.


Slimane Bakhlili sera inhumé après la prière du vendredi au cimetière de Garidi à Kouba, à Alger.

LIRE AUSSI: Mohamed Tahar Messaoudi, nouveau PDG d’El Watan

Article précédentJO 2021 : un huis clos est « possible » du fait de l’augmentation des cas de Covid-19 à Tokyo
Article suivantCoronavirus: 475 nouveaux malades et 9 décès ces dernières 24 heures en Algérie

2 Commentaires

  1. Que Dieu lui réserve une place en son vaste paradis. Condoléances à toute sa famille et à la presse en général.
    Effectivement, le coronavirus tue en Algérie avec un système sanitaire défaillant . Quelqu’un qui passe des jours entiers en hôpital , c’est que ce système sanitaire est à réformer.
    Pourtant cela fait des années que le Ministère de tutelle porte l’appelation de Ministère de la santé , de la population et de la RÉFORME HOSPITALIERE. Où sont ces réformes restées lettres mortes depuis des années.
    Il faudrait dire aussi que la gestion de cette crise par le gouvernement a été un fiasco: ni mesures radicales, ni vaccination . La vaccination doit être obligatoire pour tout le personnel médical, pour les journalistes et pour les enseignants , tout individus de ces classes ne reprendront pas leur travail en Septembre s’ils ne sont pas vaccinés.

  2. Reposez en paix
    Je ne suis pas trop les programmes des chaînes algériennes mais je le suivais de temps à autre lors des programmes ramadanesques
    Parti trop jeune

Laisser un commentaire