Covid-19: début de la campagne de vaccination à Blida

16
Covid-19: début de la campagne de vaccination à Blida

Le coup d’envoi de la campagne de vaccination anti-coronavirus a été donné ce 30 janvier à partir de la wilaya de Blida en présence du ministre de la santé et de la réforme hospitalière, Abderahmane Benbouzid et le porte-parole de la commission scientifique de suivi de la pandémie Djamel Fourar.

Ce dernier a fait savoir que l’Algérie avait reçu vendredi 29 janvier un premier lot de 50 000 doses de vaccins et que d’autres lots arriveront à partir de demain. Il a indiqué que d’autres doses arriveront à partir du 31 janvier. Il a également indiqué que la vaccination commencera de manière soutenue demain dans toutes les centres de santé au fur et à mesure que le vaccin est ventilé sur les wilayas notamment les plus éloignées de la capitale.

Il précisera qu’une plate-forme numérique a été mise en place pour suivre l’état de santé des personnes vaccinées. Ces dernières seront porteurs d’une carte indiquant qu’ils ont été vacciné contre la Covid-19.

Il a expliqué le choix de Blida par le fait qu’elle soit « la plus touchée par la Covid ».

Le coût de cette première campagne, a encore indiqué M. Fourar, est de 1,5 milliards de dinars et que le coût total de la vaccination atteindra les 20 milliards de dinars.

Acquérir le vaccin: « une prouesse »!

Pour sa part le ministre de la Santé a insisté sur « la prouesse » d’acquérir le vaccin dans cette conjoncture de tension mondiale sur tous les laboratoires qui en produisent. Il a précisé que la vaccination se fera de manière progressive et qu’elle touchera totes les wilayas; pour le ministre de la santé est de parvenir à vacciner rapidement plus de §0% de la population et d’atteindre ainsi l’immunité collective.

M. Benbouzid a insisté aussi sur la nécessité de respecter les mesures de distanciations sociales même après la vaccination.

La campagne durera plusieurs mois

Programmée pour une année, la campagne concernera, dans un premier temps, les catégories les plus exposées à la contamination et à la transmission, à savoir les personnels de santé, les personnes âgées et les malades chroniques, avant d’être élargie au profit des autres catégories de la société.

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière avait mis en place, au titre de cette campagne que supervisera l’Institut Pasteur, tous les moyens matériels et logistiques, traduits par le lancement d’une large campagne de sensibilisation et la formation, à l’échelle nationale, des corps auxquels sera confiée cette tâche.

Jouissant d’une grande expérience en matière de vaccination, quelque 8.000 centres de santé, entre polycliniques, centres de santé de proximité et salles de soins ont été programmés pour prendre en charge cette opération.

S’exprimant en marge de la réception du premier lot du vaccin anti covid-19, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer avait affirmé que l’opération toucherait d’abord les catégories les plus exposées à la contamination et à la transmission, à savoir les personnels de santé, les personnes âgées et les malades chroniques.

La campagne de vaccination sera élargie, selon le porte-parole du Gouvernement, pour toucher, par la suite, les corps de sécurité et de la protection civile, le secteur de l’enseignement, les Imams, les responsables politiques et la famille de la presse.

Se voulant rassurant, il avait indiqué la réception prochaine d’autres lots de vaccin en provenance, entre autres, d’Inde et de Chine, jusqu’à la satisfaction du besoin national en vaccination.

Article précédentVaccins Covid-19: des rebondissements, des espoirs et des questions
Article suivantTélévision: l’ARAV interdit la diffusion de deux émissions d’Ennahar TV et d’Echourouk TV

16 Commentaires

  1. […] La campagne de vaccination a débuté ce 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  2. […] La campagne de vaccination a débuté ce 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. Ce 31 janvier c’était au premier ministre de se faire vacciner pour donner l’exemple et rassurer les Algériens sur la fiabilité du vaccin importé. […]

  3. […] La campagne de vaccination a débuté ce 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. Ce 31 janvier c’était au premier ministre de se faire vacciner pour donner l’exemple et rassurer les Algériens sur la fiabilité du vaccin importé. […]

  4. […] La campagne de vaccination a débuté ce 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. Ce 31 janvier c’était au premier ministre de se faire vacciner pour donner l’exemple et rassurer les Algériens sur la fiabilité du vaccin importé. […]

  5. […] La campagne de vaccination a débuté ce 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. Ce 03 février, c’est au tour du personnel soignant des grands hopitaux de la capitale de se faire soigner. […]

  6. […] La campagne de vaccination a débuté ce 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  7. […] La campagne de vaccination a débuté ce 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  8. […] La campagne de vaccination a débuté le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  9. […] La campagne de vaccination a débuté le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  10. […] La campagne de vaccination a débuté le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  11. […] La campagne de vaccination a débuté le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  12. […] La campagne de vaccination a débuté le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  13. […] La campagne de vaccination a débuté le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  14. […] La campagne de vaccination a débuté en Algérie le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  15. […] La campagne de vaccination a débuté en Algérie le 30 janvier à Blida, premier foyer de la pandémie en Algérie et une des wilayas qui en a le plus souffert. Les premières et secondes phases concernent, selon le gouvernement, le personnel de la Santé, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus et les corps de sécurité, les personnes âgées, le personnel de la presse et les malades chroniques. […]

  16. […] Au 18 avril, un peu plus de 400 000 Algériens ont été vaccinés, selon les rares communications faites sur le suet. Un chiffre qui souligne le retard enregistré dans l’opération amorcée en grandes pompes fin janvier dernier. La population vaccinée reste très peu nombreuse quatre mois après le début de la vaccination. […]

Laisser un commentaire