Cycle de cinéma féminin à l’Institut Cervantes d’Alger

0
Cycle de cinéma féminin à l'Institut Cervantes d'Alger

L’Institut Cervantes d’Alger et l’Ambassade d’Espagne en Algérie organisent un Cycle de cinéma  féminin espagnol.
Ce cycle, composé de 5 films, commencera jeudi 27 mai  et se poursuivra jusqu’au 24 juin 2021. Les projections se font tous les jeudis à 18h à la salle des Actes de l’Instituto Cervantes d’Alger (les films sont sous-titrés en français).


Le public aura une idée sur le cinéma ibérique contemporain, particulièrement vivace.  Le premier long métrage projeté sera « El Viaje de Marta (Le voyage de Marta) de Neus Ballús. « Marta, 17 ans, passe à contre cœur ses vacances au Sénégal, en compagnie de sa famille. Un jour, elle ouvre une porte qui donne accès à une zone réservée aux employés de l’hôtel, va découvrir un monde qui lui était totalement inconnu », est-il précisé dans le synopsis.


Un cinema féminin, la femme sous les projecteurs

Projeté dans la section Panorama du Festival de Berlin en 2019, « Le voyage de Marta » a eu un grand succès dans les salles pour son « humour désarmant », selon la critique. Le film repose la question du rapport entre races et critique le regard « hautain » des européens à l’égard de l’Afrique et des africains. « Le voyage de Marta », qualifié de « sensible » aussi, est le premier long métrage de fiction de Neus Ballús, une réalisatrice de 45 ans, connue surtout pour ses documentaires comme « La plaga » (la peste), une plongée dans la vie pénible des petites gens et des migrants de la banlieue de Barcelone.


Sorti en 2017, « Brava » de Roser Aguilar est également au programme. Le long métrage revient sur le drame d’une femme agressée dans la rue par deux jeunes hommes. Elle tente péniblement de survivre  à l’attaque.


Autre film au programme : « Entre Perro y lobo » (entre chien et loup) de Irene Gutiérrez Torres, une coproduction hispano-cubaine. Le long métrage s’inspire de l’histoire des anciens combattants cubains de la guerre d’Angola.
Pour assister à ce cycle de cinéma féminin ibérique, le public doit réserver sa place au : secarg@cervantes.es

Article précédentLa JS Kabylie en demi-finale de la Coupe de la CAF
Article suivantCrise migratoire : l’effet papillon

Laisser un commentaire