Crise en Tunisie : Ramtane Lamamra reçu par Kais Saied à Tunis

1
Crise en Tunisie : Ramtane Lamamra reçu par Kais Saied à Tunis

Le ministre algérien des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger Ramtane Lamamra est Tunis.

Moins de 48 heures après une série de décisions du président tunisien Kais Saied relatives notamment au gel de l’action du Parlement et au limogeage du Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra est arrivé à Tunis.
Il a été reçu au Palais de Carthage par le chef d’Etat tunisien, selon des images diffusées par la Présidence tunisienne.


« J’ai transmis au président Kais une lettre de son frère le président Abdelmadjid Tebboune. Une lettre de fraternité et d’amitié qui traduit l’excellence des relations entre les deux pays frères. J’ai profité de cette opportunité pour échanger avec le président tunisien des informations et des analyses sur des questions régionales et continentales qui nous concernent », a déclaré le chef de la diplomatie algérienne au sortir de l’audience au Palais de Carthage.


Il a estimé que certains défis imposent à l’Algérie et à la Tunisie de s’unir compte de la solidarité naturelle existant entre eux et du fait qu’ils partagent le même destin.


« La Tunisie a  toujours été un allié de l’Algérie »

« Nous avons discuté de certaines questions internationales et de défis contemporains. Nous sommes déterminés à vaincre ensemble la pandémie de Coronavirus comme nos pays ont pu vaincre le colonialisme grâce aux efforts communs et à la solidarité sans limite », a déclaré Ramtane Lamamra.


Et d’ajouter : « la Tunisie a  toujours été un allié de l’Algérie. Et l’Algérie veut construire des relations exemplaires avec la Tunisie. Nous démarrons avec force dans le sens de la construction maghrébine. En ce sens, l’Algérie et la Tunisie seront le noyau  de l’action sérieuse, intégrée et ambitieuse pour un avenir meilleur à nos deux peuples et pour tous les peuples de la région ».
Ramtane Lamamra n’a pas fait de déclaration sur la situation politique interne en Tunisie.


La présidence tunisienne n’a pas fourni plus de détails sur cette rencontre.


« Cette rencontre a été l’occasion de réaffirmer les liens de respect et d’appréciation mutuels qui unissent les dirigeants des deux pays, ainsi que leur ferme détermination et leur volonté sincère de continuer à travailler ensemble pour consolider davantage les liens historiques de fraternité et les solides relations de coopération et de partenariat. entre la Tunisie et l’Algérie, et de conjuguer des efforts inlassables pour répondre aux aspirations communes des deux peuples frères. Vers plus de synergie, de solidarité et d’intégration », est-il précisé dans un communiqué.


Lundi 27 juillet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, ce lundi 26 juillet, un appel téléphonique de son homologue tunisien, Kais Saied, quelques heures après une série de mesures prises à Tunis dont le gel des travaux du Parlement et le limogeage du Premier ministre Hicham Mechichi.


Selon un communiqué de la Présidence de la République, les deux chefs d’Etats ont évoqué  les développements de la situation en Tunisie.


L’Algérie n’a pas commenté les dernières décisions politiques prises par le chef de l’Etat tunisien.

Article précédentCovid-19: 1544 nouveaux contaminés, nouveau record depuis le début de la pandémie
Article suivantRésolution de la crise en Libye : Alger et Washington partagent la même vision

1 commentaire

Laisser un commentaire