Coronavirus: 831 nouveaux contaminés et 13 décès en Algérie

2
Coronavirus: 831 nouveaux contaminés et 13 décès en Algérie
People queue outside a testing center in Algiers, Tuesday June 30, 2020. Algerian President Abdelmadjid Tebboune said Sunday Algeria will keep its borders closed until the end of the COVID-19 crisis and also that firmer measures will be taken against citizens who do not respect preventive measures. (AP Photo/Fateh Guidoum)

Le nombre des nouveaux contaminés de coronavirus dépasse les 800 cas ce 09 juillet 2021. L’Algérie fait face à une 3e vague de contaminations au Covid-19. 831 nouvelles contaminations au Coronavirus , 452 guérisons et 13 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé ce 09 juillet le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans un communiqué.

Le total des nouveaux contaminés au coronavirus s’élève ainsi à 144 113 dont les nouveaux cas enregistrés durant les dernières 24 heures, celui des décès à 3.801 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 97.695 cas, précise le communiqué.

Les professionnels de la santé ne cachent pas leurs inquiétudes. Au micro de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, le Pr Belhocine explique que «Cette hausse est due au relâchement de la vigilance individuelle observé partout. Cet état de fait réunit tous les ingrédients de l’aggravation de la situation d’où nous avons trois variants nouveaux qui circulent en Algérie».

Avertissant, «si les choses ne sont pas prises en main sérieusement, on s’acheminera fatalement vers l’augmentation du taux de nouveaux cas et on risque donc d’aller vers une grande pression de la situation sur notre système de santé et l’obligation d’aller vers des mesures de confinement plus strictes ».

Seuls 10% de la population vaccinés à ce jour

Intervenant le 8 juillet lors d’une réunion ministérielle sur le sujet, le Dr Derrar, directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie, a révélé que le nombre de personnes vaccinées depuis fin janvier n’a pas dépassé les 10% de la population alors que les autorités visent la vaccination de 80%

L’Algérie recevra d’ici peu un lot de 4 autres millions de doses de vaccins anti covid-19 a encore annoncé la directrice générale de la pharmacie et des équipements médicaux, Pr. Ouahiba Hadjoudj. 

Le ministère de la défense avait annoncé fin juin dernier la réception de un million de doses du vaccin chinois Sinovac acheminé par un avion militaire.

La hausse des nouveaux contaminés au coronavirus confirme la 3e vague

La situation actuelle de la pandémie est très préoccupante», avait alerté le professeur Rachid Belhadj, directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha Bacha. Pour lui, l’Algérie est face à la 3e vague du Covid-19.

Invité de la chaine 3 de la radio nationale, le professeur Belhadj est convaincu que «nous sommes entrain de vivre une troisième vague du Covid-19. C’est un  scénario identique de la deuxième vague de l’été 2020, juin et juillet, avec quelques particularités, puisque « maintenant ça commence à toucher les sujets jeunes».

7 nouveaux cas du variant Delta à Alger

Sept nouveaux cas du variant Delta du Covid-19 ont été enregistrés dans la wilaya d’Alger depuis le 20 juin dernier, portant ainsi à 31 le nombre de cas confirmés de ce variant, indique ce 5 juillet l’Institut Pasteur d’Algérie dans un communiqué. Aisi le nombre de personnes contaminées au variant delta dans la capitale durant le mois de juin s’élève à 10 malades.

« Dans le cadre de la surveillance de la circulation des différents variants du virus SARS-CoV-2, nous avons enregistré à partir du 20 juin 07 nouveaux cas du variant Delta (B.1.617.2) au niveau de la wilaya d’Alger. Le nombre total de cas confirmés de ce variant s’élève ainsi à 31 cas depuis le 03 mai dernier », précise le communiqué.

L’institut Pasteur d’Algérie a présenté aussi, dans son communiqué, la distribution des cas de variants préoccupants et d’intérêt, tels que classés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), circulant actuellement en Algérie et détectés sur l’ensemble des PCR positives, durant le deuxième trimestre de l’année en cours.

Concernant les variants classés préoccupants, il a été enregistré un taux de 50.47% de cas du variant Alpha (B.1.1.7) et de 2.63% de cas du variant Delta (B.1.617.2). Pour ce qui est des variants classés d’intérêt (sous surveillance), il a été enregistré un taux de 44.18% de cas du variant Eta (B.1.525) et de 2.72% de cas du variant A.27 (récemment détecté).

Enfin, l’Institut Pasteur d’Algérie a souligné, face à la hausse des cas positifs de Covid-19 observée durant ces derniers jours, qu’il est plus qu’impératif de rester vigilant et de respecter strictement les règles de base stipulées dans le protocole sanitaire (port de masques de protection, distanciation physique et lavage fréquent des mains) pour limiter la propagation du virus et, par là, ses variants.

Pour rappel, 225 cas de différents variants du virus SARS-CoV-2 ont été détectés en Algérie jusqu’au 21 juin dernier, ce qui porte à 749 cas le nombre total de cas détectés au niveau national.

Article précédentCovid-19: seuls 10% de la population sont vaccinés en Algérie
Article suivantL’Etat et la famille: un peuple endormi qui se réveille

2 Commentaires

  1. C’est dans un tel cas d’espèce qu’il convient de mobiliser les forces dites nationales pour tenter d’endiguer coûte que coûte ce fléau avant qu’il ne prenne davantage d’ampleur, sans quoi, dans les conditions qui sont les nôtres, peu réjouissantes au demeurant, il est certain que nous irons droit vers le mur, d’autant que nous avons affaire à un public totalement irrespectueux des consignes élémentaires données pour sensibiliser la société.

  2. Lorsqu’un bateau se retrouve avec plusieurs commandants , il finira par couler. C’est ce qui est arrivé à l’Algérie depuis le début de la pandémie . Il a fallu toute une année de balbutiements entre le port du masque , les distanciations sanitaires qui n’ont jamais été respectés par manque d’intervention des pouvoirs publics, ainsi que le confinement décrétés de 15 h , puis de 22h et enfin de minuit à 5h du matin sans résultats probants car le circuit de propagation du virus ne répond à aucun horaire. Donc pratiquement apres une année , les pouvoirs publics parlent de vaccins . Les premières doses arrivent en février 2021 au compte goutte puisque les livraisons se sont faites globalement par le biais de COVAX. On nous avait promis une chaîne de fabrication de SPUTNIK V pour Juin 2021 , mais comme de coutumes ce sont que des promesses.
    En fait pour revenir à cette gestion des vaccins , plusieurs structures parlent de livraisons de vaccins contre la covid, mais aucune n’arrive à maîtriser toutes ces livraisons aléatoires et non programmées.
    Lors de la campagne électorale des législatives, des personnes se regroupent dans des salles sans mesures sanitaires , pourtant les services publics pouvaient gérer toute dette phase qui eut comme conséquences la hausse des chiffres. Aujourd’hui , le ministre de la santé annonce que la covid tue, tue, tue, on ne sait où était il depuis que des experts attirent l’attention des services publics sur les grands dangers de cette crise.
    On vient d’apprendre aussi que l’Algérie à offert de l’oxygène pour la Tunisie , alors que l’un des journalistes , Bekhllili -Allah irrahmou-est décédé par manque de ce produit. C’est la douane tunisienne qui l’annonce : Les services douaniers tunisiens ont révélé que 100 000 mètres cubes d’oxygène, en provenance de l’Algérie, ont été réceptionné pour être envoyés vers les services médicaux en Tunisie.

Laisser un commentaire