Covid-19: Crise d’oxygène à Sétif, Blida et Oran

2
Covid-19: Crise d'oxygène à Sétif, Blida et Oran
Google Actualites 24H Algerie

L’hôpital Mohamed Abdelnour Saadna de Sétif a connu une nuit d’horreur, vendredi. Le manque d’oxygène a provoqué le décès de plusieurs malades. 


Des médias locaux ont partagé un post de Nabil Mosbah, chef de service réanimation de l’hôpital Saadana, annonçant la rupture du stock d’oxygène. « Ils étaient au courant de cette rupture, mais nous n’avons pas été informés », a-t-il dénoncé.

La rupture a duré quatre heures. « Et les médecins sont sortis dans la cour de l’hôpital crier : » nous voulons de l’oxygène pour sauver nos malades », » témoigne l’envoyé spécial d’Echourouk News.


Selon les médias locaux, au moins 19 malades atteints de la Covid-19 auraient perdu la vie en raison du manque d’oxygène.

Le chiffre non confirmé par les responsables de l’hôpital. Le directeur de la santé Abdelhakim Dehhane et le wali de Sétif ont gardé le silence aussi jusqu’au milieu de matinée de ce samedi 24 juillet.


États d’alerte à Oran et Blida

Les journalistes ont été empêchés d’accéder à l’hôpital pour s’enquérir de la situation.  

Le site d’information Sétif News a publié sur sa page une photo d’un camion transportant de l’oxygène arrivé vers minuit à l’hôpital Saadana. « Mais, ce n’est pas suffisant », soulignent les médecins.  

Des heures auparavant, plusieurs appels de détresse ont été lancés sur les réseaux sociaux.

Le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid devrait se déplacer à Sétif.
Sétif est parmi les wilayas les plus touchées par la troisième vague de Covid-19 avec Alger, Batna, Oran et Blida.

A Blida, le manque d’oxygène est constaté aussi au niveau de l’hôpital Brahim Tirichine (ex-Faubourg) qui reçoit des malades de Blida et des wilayas voisines. Les bonbonnes sont acheminées à partir d’Alger.


L’hôpital de Boufarik est en état d’alerte. Les médecins évoquent « une situation catastrophique » liée à cette pénurie. Dans une vidéo publiée par la page Blida Services, le médecin Sami  Bouguessa évoque la pénurie des extracteurs d’oxygène à Blida. « Faites attention à vous ces deux à trois prochaines semaines. Si vous sortez, prenez vos précautions, respectez les gestes barrière », a-t-il alerté signalant l’augmentation du nombre de décès.


Saturation également à l’hôpital d’Oran. Salah Lellou, chef de service de pneumologie à l’EHU Oran, a, depuis quelques jours, lancé un SOS sur le manque d’oxygène.


« Nous ne pouvons plus recevoir de malades. Nous n’avons plus d’oxygène. Et n’avons pas d’autres solutions  déclare, à l’APS, Hani Bensaha, médecin à l’hôpital Nedjma d’Oran.

Article précédentProduction du vaccin anti-Covid : arrivée d’experts chinois pour inspecter les équipements du Groupe Saïdal
Article suivantCovid-19 : réception vendredi de 2.400.000 doses du vaccin Sinovac

2 Commentaires

Laisser un commentaire