Turquie – Algérie: Convergence de vues sur la Libye et le Sahel

0
Turquie - Algérie: Convergence de vues sur la Libye et le Sahel
Turquie - Algérie: Convergence de vues sur la Libye et le Sahel

Mevlut Cavusoglu, ministre des Affaires étrangères de la Turquie, était en visite officielle, samedi 14 août, en Algérie, pour aborder plusieurs dossiers dont la Libye, le Sahel et les incendies de forêts.

L’Algérie et la Turquie ont connu ces derniers jours des incendies de forêts de grande ampleur causant des pertes humaines, des dégâts matériels et des massacres dans la faune et la flore.

Mevlut Cavusoglu a exprimé le total soutien de son pays à l’Algérie « dans ces moments pénibles ». « Nous sommes prêts à apporter toutes formes d’aide. Je vous transmets un message de solidarité sincère du peuple turc et du président Recep Tayyip Erdogan », a-t-il dit.
Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères, et son homologue turc ont abordé la situation actuelle en Libye où un processus est engagé pour mettre fin à la crise politique et sécuritaire qui dure depuis dix ans.

Concertation avec la Turquie sur la crise en Tunisie

« Préserver l’intégrité territoriale et l’unité nationale de la Libye est notre objectif commun avec l’Algérie, et à cet égard, nous exprimons notre joie pour le consensus sur la question libyenne et visons à accroître et renforcer notre coopération avec l’Algérie pour cela », a écrit Mevlut Cavusoglu dans une contribution par El Khabar, ce samedi.

« Nous espérons également restaurer le système démocratique en Tunisie avec tous ses éléments et le plus tôt possible à travers la réconciliation nationale », a-t-il ajouté.

Alger et Ankra se concertent depuis le début de la crise politique en Tunisie avec la décision du président Kais Saied, le 25 juillet 2021, de geler l’action du Parlement, dominé par le parti islamiste Ennahdha, et de limoger le Premier ministre.

Le président Abdelmadjid Tebboune  reçu un appel téléphonique du président turc Recep Tayyip Erdogan pour aborder la situation en Tunisie,  vendredi 30 juillet 2021.

La situation au Sahel a également été abordée lors des discussions entre les chefs de la diplomatie algérien et turc.

« Je voudrais affirmer avec grand plaisir qu’il existe une convergence de vues entre l’Algérie et la Turquie sur ces questions. L’Algérie a un rôle très important et utile à jouer pour préserver la paix et la stabilité dans la région. Nous avons convenu de travailler ensemble sur toutes les questions dont nous avons parlé », a déclaré Mevlut Cavusoglu, lors d’une conférence de presse commune avec son homologue algérien.

Mevlut Cavusoglu salue « la position ferme » de l’Algérie sur la question palestinienne


« Le rayonnement et le prestige de la diplomatie algérienne, qui a une tradition bien enracinée, remonte à la guerre d’indépendance dans la région, le monde arabe et dans toute l’Afrique, et c’est une source de fierté pour nous. L’Algérie est un exemple exceptionnel avec sa position ferme envers la cause palestinienne depuis le début », a  écrit Mevlut Cavusoglu dans sa contribution à El Khabar.

Et de poursuivre : « Nous attachons une grande importance à travailler en étroite coordination et en concertation avec l’Algérie sur toutes les questions relatives à la paix, la sécurité et la stabilité régionale, notamment la défense de la juste cause du peuple palestinien ».

Ramtane Lamamra a indiqué que l’Algérie et la Turquie souhaitent apporter des solutions et rapprocher les points de vue « entre les parties en conflit, afin d’ouvrir de larges perspectives pour atteindre les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies ».

« L’établissement d’un Etat indépendant de Palestine avec El-Qods pour capitale demeure le cœur battant de notre coopération, notre concertation et notre coordination dans divers fora internationaux », a-t-il estimé.

Alger souhaite plus d’investissements turcs en Algérie


Le chef de la diplomatie algérienne a appelé à davantage d’investissements turcs en Algérie. « Nous avons exprimé notre satisfaction de la vision ambitieuse du partenariat algéro-turc, au moment où nous estimons qu’il est nécessaire de réaliser davantage d’investissements turcs, au vu des potentialités de l’économie algérienne et des réalisations de l’économie turque. Les nouveaux investissements peuvent être orientés vers les secteurs de l’agriculture, des mines et du tourisme, car la Turquie a une grande expérience dans ce domaine », a-t-il déclaré.

Mevlut Cavusoglu a précisé que plus de 1 300 entreprises turques sont actives en Algérie, faisant part de ses remerciements pour l’appui officiel des autorités algériennes.

« Les projets d’investissement des entreprises turques en Algérie, qui avoisinent les 5 milliards de dollars, sont également une source de fierté pour nous. Nous pensons que les investissements actuels et futurs des entreprises turques peuvent jouer un rôle important dans l’augmentation de la capacité de production et d’exportation de l’Algérie en dehors du secteur des hydrocarbures, comme l’a confirmé le président algérien Abdelmadjid Tebboune », a-t-il soutenu.

Selon lui, les sociétés turques en Algérie offrent des opportunités d’emploi à près de 25.000 personnes dans des secteurs tels que le fer, l’acier, le textile et l’industrie pharmaceutique. Les entreprises de construction turques mettent également en œuvre d’importants projets avec le soutien de l’État algérien dans divers domaines pour renouveler les infrastructures du pays, notamment dans le secteur du logement.

Augmenter le volume des échanges commerciaux à 5 milliards de dollars

Selon lui, les efforts se poursuivront pour augmenter le volume du commerce bilatéral entre la Turquie et l’Algérie à hauteur de 5 milliards de dollars « comme première étape ».

Il a fait observer que la Turquie et l’Algérie sont déterminées « à étendre la coopération économique dans tous les domaines ». « Nous continuerons également de négocier les accords entre les deux pays pour les signer dans les plus brefs délais », a-t-il dit.

Mevlut Cavusoglu  a estimé que la visite prochaine  du président Abdelmadjid Tebboune en Turquie, sera une occasion pour tenir la réunion du Conseil de coopération de haut niveau entre les deux pays ainsi que la réunion de la Commission mixte algéro-turque de coopération économique.

Article précédentIncendies de forêts: extinction de 33 feux dans 12 wilayas
Article suivantAssassinat de Djamel Bensmail: un « cataclysme, pour la LADDH, un crime »inqualifiable »

Laisser un commentaire