La citadelle d’Alger ouvre ses portes aux visiteurs à partir de lundi

0
La citadelle d'Alger ouvre ses portes aux visiteurs
Archives

La citadelle d’Alger, monument historique datant de la fin du XVIIIe siècle, siège du pouvoir politique de la régence d’Alger à la fin de la période ottomane, ouvrira ses portes aux visiteurs à partir de lundi, avec un parcours comprenant les parties restaurées du site, a-t-on appris auprès de l’Office de gestion et d’exploitation des biens culturels (Ogebc).

A cette occasion l’office organise une exposition sur les métiers de la restauration utilisés lors des opérations de réhabilitation de ce monument situé sur les hauteurs de la Casbah d’Alger et également connu sous le nom de « Dar Essoltane ». Un parcours de visites guidées des parties restaurées a été élaboré et passe par le quartier des janissaires, le bain des janissaires ainsi que le bastion 5.

Bâtie en 1516 par les frères Barberousse, la citadelle de la Casbah abritait une caserne de janissaires, munie de deux canons, avant de devenir, à partir de 1816, le siège du Dey Ali Khoja puis du Dey Hussein qui l’a transformé, à son tour, en centre de gouvernance politique, économique et financière de toute l’Algérie.

Des visites sont programmées tous les jours de 9h00 à 17h00 avec des droits d’accès fixés à 500 DA pour les adultes, 250 DA pour les 10-18 ans et gratuit pour les enfants de moins de 10 ans, précise l’Ogebc. Les travaux de construction de la citadelle ont été entamés au XVIe siècle par les frères Barberousse est devenue le siège du pouvoir politique en 1816, le site compte le palais du dey, le palais des beys, une mosquée pour le dey et une autre pour les janissaires, des bains, des jardins en plus de structures militaires et fortifications.

Des travaux d’urgence de sauvegarde de la citadelle ont été lancé, au niveau de neuf sites en 2005, tandis que les travaux de restauration avaient été engagés en 2011, avec un taux d’avancement estimé en 2019 à 60%. Le Palais du Dey et le Palais des Beys étaient toujours en cours de restauration depuis l’été 2017.

Article précédentJoe Biden est le 46ème président des États-Unis (médias US)
Article suivant«RHIZOME», un nouvel espace culturel à Alger-Centre qui veut prendre racine

Laisser un commentaire