Carburants: le sans plomb généralisé à partir de juillet

1
Carburants: le sans plomb généralisé à partir de juillet

Le carburant sans plomb sera généralisé à partir du mois de juillet sur tout le territoire national. Cette annonce du président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH) Rachid Nadil vient rappeler que l’opération d’élimination définitive du plomb de l’essence a été lancée depuis près d’un an en arrêtant définitivement la production de l’essence avec plomb au niveau des raffineries et le nettoyage des réservoirs de ces raffineries pollués par les résidus de ce dernier.

S’exprimant sur les ondes de la chaîne 3 de la Radio Algérienne ce 22 juin, M. Nadil a valorisé l’impact positif de cette décision sur l’économie nationale car elle permettra, a-t-il expliqué, de réduire les coûts de la production et de raffinage mais également d’arrêter l’importation des carburants, faisant état d’une capacité de production d’une seule essence par Sonatrach dépassant 4 millions tonnes/an alors que les besoins du marché national d’essence ne dépasse pas 3,74 tonnes.

Après avoir salué l’efficacité de cette démarche au regard de ses répercussions positives sur la santé du citoyen, il a précisé que plusieurs pays ont interdit depuis l’an 2000 l’utilisation de l’essence qui contient le plomb vu ses effets néfastes sur la santé du citoyen et l’environnement.

La suppression du plomb est une opération lancée déjà en 1998, date à laquelle le carburant sans plomb a été introduit au niveau des stations d’essence. Cependant la consommation du carburant polluant n’a pas diminué. Bien au contraire. La consommation de de l’essence (très polluant) a augmenté pour atteindre 1,3 millions tonnes par an, soit près de 40% de la consommation nationale de carburant.

Les véhicules, ancien modèles, peuvent basculer sans risque sur le nouveau sans plomb sans que cela n’affecte le fonctionnement de leur voitures.

La suppression du plomb du carburant s’inscrit, aussi, dans le cadre de la mise en œuvre des normes internationales pour de meilleures répercussions positives sur l’environnement.

L’introduction du plomb dans l’essence baisse graduellement depuis 2000. Les distributeurs, notamment Naftal, ont entamé depuis cette date l’élimination de la pollution au niveau du réseau de distribution avec un suivi régulier de l’existence des résidus de plomb au niveau de tous les centres de stockage et les stations de service en prélude à la généralisation effective de l’utilisation de l’essence sans plomb à partir de juillet prochain.

Article précédentCovid-19: 385 nouveaux contaminés et 9 décès ces dernières 24 heures
Article suivantCovid-19 : les Algériens invités à se faire vacciner

1 commentaire

Laisser un commentaire