Révision du cahier des charges fixant les conditions d’importation des véhicules

0
Révision du cahier des charges fixant les conditions d'importation des véhicules
Google Actualites 24H Algerie

Le cahier des charges fixant les conditions d’importation des véhicules sera révisé.


Une révision que le président Abdelmadjid Tebboune veut « immédiate », selon un communiqué de la présidence de la République rendant compte de la réunion du Conseil des ministres, ce dimanche 5 décembre.


L’objectif est de mettre en conformité le cahier de charges avec les dispositions de la loi de Finances complémentaire 2021.  
Le chef de l’Etat a exigé l’accélération de l’annonce des concessionnaires agréés, insistant sur l’impératif de fournir, au niveau régional et dans les grandes villes, un réseau de services après-vente en tant que condition pour accepter leurs dossiers. Il a également rappelé que la loi n’interdisait pas l’importation individuelle de véhicules.


En avril 2021, le président Tebboune a souligné la nécessité de prendre en considération les normes de sécurité environnementale et les exigences d’approvisionnement du marché national de carburant « en vue rationaliser l’importation de véhicules neufs ». Il a précisé que la cylindrée du moteur des véhicules importés par les concessionnaires ne devait pas dépasser 1,6 litres.  Un quota de 15% du total des véhicules importés doit être affecté aux véhicules électriques.

Le cahier des charges fixant les conditions d’importation des véhicules sera révisé.


Une révision cahier des charges fixant les conditions d’importation des véhicules que le président Abdelmadjid Tebboune veut « immédiate », selon un communiqué de la présidence de la République rendant compte de la réunion du Conseil des ministres, ce dimanche 5 décembre.


L’objectif est de mettre en conformité le cahier de charges avec les dispositions de la loi de Finances complémentaire 2021.  
Le chef de l’Etat a exigé l’accélération de l’annonce des concessionnaires agréés, insistant sur l’impératif de fournir, au niveau régional et dans les grandes villes, un réseau de services après-vente en tant que condition pour accepter leurs dossiers. Il a également rappelé que la loi n’interdisait pas l’importation individuelle de véhicules.


En avril 2021, le président Tebboune a souligné la nécessité de prendre en considération les normes de sécurité environnementale et les exigences d’approvisionnement du marché national de carburant « en vue rationaliser l’importation de véhicules neufs ». Il a précisé que la cylindrée du moteur des véhicules importés par les concessionnaires ne devait pas dépasser 1,6 litres.  Un quota de 15% du total des véhicules importés doit être affecté aux véhicules électriques.

Article précédentCoronavirus: 172 nouveaux contaminés et 7 décès en Algérie
Article suivantConnexion internet : Création de nouveaux câbles sous-marins internationaux avec l’Europe

Laisser un commentaire