Lancement du premier bus et camion hybrides en Algérie

1
Premier bus ETUSA hybride
Premier bus ETUSA hybride

Le premier bus de transport public et le premier camion hybrides roulant à la double énergie diesel-GPLc ont été lancés mardi 5 janvier 2020, à Alger afin de réduire la consommation énergétique et le niveau de pollution du secteur des transports.

Lors de la cérémonie de lancement, le premier bus de transport public de l’Etablissement de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) et le premier camion de transport de carburant du Groupe public du transport de marchandise et de logistique (LOGITRANS) hybrides roulant au diesel-GPLc « dual fuel » ont été lancés dans l’optique de réduire la consommation énergétique et la pollution en présence du ministre des Transports, Lazhar Hani, du ministre des Mines, Mohamed Arkab et du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour.

Lors d’un discours tenu à cette occasion, le ministre des Transports a souligné l’intérêt de cette démarche pour un secteur transversal dans le développement du pays, appelé à limiter l’utilisation d’énergies polluantes.

Il a ainsi énuméré différentes initiatives de son secteur, notamment pour l’électrification de tronçons de chemin de fer, le développement du réseau des transports électriques (tramway et métro) et l’introduction de carburants de moindre pollution dans les secteurs maritime et aérien nationaux.

« Le but de notre secteur est de transporter plus de personnes et de marchandises avec des énergies propres. C’est aussi l’occasion d’investir dans la recherche scientifique et développer l’innovation permettant de créer de la richesse et offrir des postes d’emploi », a estimé M. Hani, estimant que le soutien au renouvelable et aux énergies propres est un investissement vital et durable.

Pour sa part, M. Chitour a indiqué que les premiers kits de conversion diesel-GPLc ont été importés de Pologne, ajoutant que 50.000 kits doivent être importés « représentent 200.000 tonnes de gasoil économisés soit 160 millions dollars épargnés ».

Article précédentMohamed Tadjadit et deux co-détenus évacués à l’hôpital
Article suivantLa Tunisie ouvre ses frontières pour certaines catégories d’Algériens

1 commentaire

Laisser un commentaire