Cinéma : Yahia Mouzahem achève le tournage de la comédie «Yed Meriem»

2
Cinéma : Yahia Mouzahem achève le tournage de la comédie « Yed Meriem »

Le réalisateur et producteur Yahia Mouzahem a achevé le tournage de la comédie « Yed Meriem » qui regroupe des stars des réseaux sociaux.

Le film, écrit par Youcef Baaloudj et produit par le Centre algérien de développement du cinéma (CADC), a été tourné en grande partie à Tamanrasset et à Alger. Il a la particularité de regrouper dans son casting des influenceurs de Tik Tok, d’Instagram et de Snapchat comme Mohamed Aberkane (Stanley), Nahla Si Nacer, Mohamed El Mahi, Amine Tefaha, Raouf Belkacemi ou Farouk Boudjemline (Rifka). « Yed Meriem » est une light comedy puisant dans le genre fantasy qui raconte l’histoire d’un groupe d’étudiants qui part en excursion dans le sud de l’Algérie et qui se trouve confrontés à des aventures et des situations rocambolesques. « Nous voulons revenir à l’époque qu’avait connu l’Algérie dans les années 1970 avec des files d’attente devant les salles de cinéma pour voir les films de l’Inspecteur Tahar », a déclaré Yahia Mouzahem à Echrourok News.

Il revendique un cinéma populaire et commercial. « Je n’ai pas fait ce film pour participer à des festivals. Je souhaite soumettre le film au jugement direct du public qui appréciera ou pas l’œuvre », a-t-il dit.

« La volonté de bien jouer dans le film »

Revenant sur le casting, il a expliqué que son objectif était de permettre à des jeunes ayant déjà une vocation de jouer dans un film qui va être regardé par un public. « Après, ils vont se former davantage pour perfectionner leur jeu d’acteurs . Lors du tournage, j’ai remarqué qu’ils étaient disciplinés et ponctuels, voulaient travailler, apprendre, étaient bien impliqués. Ils avaient tous la volonté de bien jouer dans le film. Cela fait longtemps que je n’ai pas vu cette sincérité dans les plateaux de tournage. Ces jeunes ont une grande énergie», a-t-il relevé. Yahia Mouzahem a fait appel à des techniciens qui participent à la réalisation d’une film pour le cinéma tels que Mohamed Nabil, à la direction photo.

« Pour eux, je n’existais pas ! »

Stanly, a déjà joué dans le sit-com « Timoucha » durant le Ramadhan 2020, alors que Nahla évolue pour la première fois devant une caméra. « C’était dur pour moi de fournir tant d’efforts physiques et d’être présente durant toute la journée sur les lieux de tournage. C’est une bonne expérience. Après, on verra ce que cela va donner à l’écran », a-t-elle dit à Echourouk News.

Mohamed El Mahi a, lui, soutenu qu’il a « enfin » réalisé son rêve de jouer dans un film. « J’ai joué déjà dans le sit com « Boubaltou » (de Nassim Boumaiza), les comédiens connus ne m’ont donné aucune importance. Pour eux, je n’existais pas ! Après ma participation dans « Timoucha », le comportement de ces comédiens a changé », a confié, pour sa part, Stanley. Stanley qui sera présent dans la saison 2 de Timoucha dont la diffusion est prévue pour le Ramadhan prochain en avril 2021.

Yahia Mouzahem a rappelé avoir lancé la carrière de certains comédiens tels que Mohamed Bouchaïb, Mina Lachter et Souhila Maalem dans des sit com à l’image de « La cité de vieux » et « Saad El Gat »…Il a regretté qu’on ait provoqué « une polémique » autour de « Yed Meriem » en raison de la présence des youtubers alors que d’autres longs métrages ont bénéficié de gros budgets de la part de l’Etat sans être vus par le public ni projeté dans les salles.

Article précédentTebboune limoge le ministre des Transports Lazhar Hani, le PDG d’Air Algérie et son DG du Catering
Article suivantIndonésie: un Boeing porté disparu peu après son décollage

2 Commentaires

Laisser un commentaire