Une banque marocaine visée par une enquête pour blanchiment d’argent en Belgique

0
Une banque marocaine visée par une enquête pour blanchiment d’argent en Belgique
Archives

La banque « Chaabi Bank », filiale du groupe bancaire marocain  » Banque Populaire  » fait l’objet d’une enquête judiciaire initiée par le parquet fédéral belge sur des activités illicites, liées au blanchiment d’argent, révèlent les presses marocaine et belge.

La police judiciaire fédérale de Bruxelles a procédé le 7 octobre pour le compte du parquet fédéral à une perquisition de trois agences de Chaabi Bank en Belgique qui a concerné la succursale de Bruxelles sis rue Midi, celle du quartier de Molenbeek-Saint Jean de la capitale belge et aussi celle de Borgerhout à Anvers.

Selon les médias belges, les chefs d’agences , le Directeur de la Succursale Belgique, certains directeurs et autres agents auraient été embarqués par la police fédérale et des scellés ont été mis sur les archives.

Selon la presse toujours, l’enquête porte sur certaines activités en lien avec des affaires connexes au Pays-Bas. Il s’agit, selon des sources proches de l’enquête, d’activités liées au blanchiment d’argent, à la fraude économique en plus de soupçons d’abus de biens sociaux. Des sources, citées par la presse marocaine évoque l’implication des agents de Chaabi Bank dans la couverture des opérations de blanchiment d’argent de quelques 68 clients résidant en Belgique ayant acquis des biens immobiliers au Maroc et en Espagne.

L’Affaire risque d’éclabousser plusieurs parlementaires, responsables de collectivités locales, hommes d’affaires dans les provinces de Nador et Hoceima. Dans son rapport 2017 sur le trafic de drogue et la criminalité financière dans le monde, le département d’Etat américain s’est s’inquiété de l’ampleur du blanchiment d’argent au Maroc issu du trafic de cannabis et du transit de la Cocaïne destinée à l’Europe. Les fonds sont facilement blanchis grâce aux transactions immobilières et l’acquisition de produits de luxe comme les bijoux ou les véhicules haut de gamme, a précisé le rapport.

Les banques offshore situées dans la zone franche de Tanger sont devenues un véritable trou noir de la finance marocaine. Le département d’Etat américain a cité des rapports de l’Unité marocaine du traitement du renseignement financier (UTRF) qui ont confirmé l’utilisation de cette zone franche dans le blanchiment d’argent.

Chaabi Bank est la filiale française du Groupe bancaire marocain Banque Populaire, ayant pour maison mère la Banque Centrale Populaire (BCP).

Article précédent«WomWork», premier incubateur dédié à l’entrepreneuriat féminin en Algérie
Article suivantAffaire Sovac: Le verdict reporté, les délibérations se poursuivront jusqu’au 17 octobre

Laisser un commentaire