Bande de Gaza: le bilan des frappes aériennes israéliennes s’alourdit

1
Bande de Gaza: le bilan des frappes aériennes israéliennes s'alourdit
Bande de Gaza: le bilan des frappes aériennes israéliennes s'alourdit

Au moins 24 personnes, dont 9 enfants, ont été tuées lundi soir par des frappes aériennes de l’armée israélienne dans la bande de Gaza et la ville de Rafah. Les tirs de l’entité coloniale ont également fait plus de 103 blessés.

Les tirs de l’occupation ont détruit et endommagé les propriétés et maisons palestiniennes dans plusieurs quartiers de l’enclave. Selon l’agence Maan News, les attaques aériennes se sont poursuivies ce mardi matin, en riposte à des roquettes tirés depuis la bande de Gaza.

Selon le bras armé du Front démocratique pour la libération de la Palestine, ces tirs de roquettes ont été menés en riposte à « l’attaque sioniste féroce contre les enfants du peuple palestinien et ses saintetés à Al-Qod et à Gaza », rapporte la même source.

Des centaines de Palestiniens ont été blessés ces précédents jours à Al-Qods par des soldats de l’armée coloniale et des colons, avec de balles en caoutchouc, des agressions physiques, du gaz lacrymogène et des arrestations . Selon le Croissant-Rouge, plus de 520 Palestiniens ont été blessés, dont de nombreux aux yeux et à la tête.

200 blessés par la police israélienne dans la soirée

Le Hamas a adressé hier un ultimatum à Israël en réclamant que ses forces se retirent d’ici 18H00 locale de l’esplanade des Mosquées, où l’armée israélienne a multiplié les attaques contre la mosquée Al-Aqsa.

Plusieurs manifestations étaient rapportées dans plusieurs villes de Cisjordanie occupée en soutien aux habitants d’Al-Aqsa, où la tension, dans la soirée, n’est pas retombée. Le Croissant-Rouge a dénombré un total de 200 blessés.

En fin de soirée, des milliers de fidèles musulmans étaient encore réunis sur l’Esplanade des Mosquées –où un incendie a eu lieu– pour prier avant la fin du mois de ramadan cette semaine.

Et de nouveaux heurts ont éclaté entre des manifestants palestiniens et des forces de l’ordre israélienne, dont les grenades assourdissantes résonnaient dans la nuit de Jérusalem, tandis que les sirènes des ambulances hurlaient de nouveau.

Article précédentCoronavirus: 184 nouveaux cas et 7 décès ces dernières 24
Article suivantEducation nationale: Calendrier des examens de fin de cycle pour les trois paliers

1 commentaire

Laisser un commentaire