Après le mauvais accueil des athlètes paralympiques à Alger: limogeage de plusieurs responsables

1
Après le mauvais accueil des athlètes paralympiques à Alger: limogeage de plusieurs responsables

Le Premier ministre Aïmen Benabdarrahame a décidé de limoger deux responsables du ministère de la Jeunesse et des Sports après l’accueil qualifié d’humiliant des champions algériens des jeux paralympiques de Tokyo.

La décision a été prise sur instruction du président Abdelmadjid Tebboune « suite aux négligences constatées dans l’accomplissement des tâches et au manque de sens des responsabilités et de négligence qui ont entraîné le mauvais accueil des athlètes paralympiques après leur participation aux Jeux Paralympiques de Tokyo », selon un communiqué des services du Premier ministère.


Les responsables concernés sont le secrétaire général et le directeur général des sports au ministère de la Jeunesse et des Sports. Une enquête est menée pour situer les responsabilités dans cette affaire qui a choqué l’opinion. Selon la radio algérienne, le secrétaire général actuel de la Fédération Fédération algérienne handisport (FAH) Slimane Maachou serait également limogé.


« Quand, j’ai vu les images, j’ai été choqué. Sommes-nous en 2021 ou dans l’antiquité? Ces comportements continuent-ils aujourd’hui ? C’est regrettable. Il est vrai que techniquement, nous avons un problème de moyens. Mais, il fallait prévoir cela. On sait que les personnes ayant des besoins particuliers doivent avoir des moyens spécifiques », a déclaré, lors d’une conférence de presse, ce dimanche 5 septembre, Abderrazak Sebgag, ministre de la Jeunesse et des Sports.


Il a parlé de la nécessité d’avoir des bus aménagés pour les besoins ayant des besoins particuliers. « J’ai appris hier que l’ETUSA (Alger) possède deux bus aménagés que nous allons utiliser lors de l’arrivée de la prochaine délégation (de Tokyo) », a-t-il précisé.

Les athlètes paralympiques n’ont trouvé pratiquement personne à leur accueil

 
Arrivés à l’aéroport d’Alger, les athlètes paralympiques ayant participé aux 16e jeux paralympiques d’été de  Tokyo au Japon n’ont trouvé pratiquement personne à leur accueil, sont entrés comme des voyageurs ordinaires et trouvé beaucoup de peine à monter dans un bus non aménagé sans aide et sans appui. Cette scène a fait le tour des réseaux sociaux suscitant l’indignation des Algériens surtout que les athlètes ont décroché douze médailles dont quatre en or, classant l’Algérie à la 29ème place après les jeux de Tokyo

Article précédentCovid-19: 6381 points de vaccination consacrés à travers l’Algérie
Article suivantCommerce : les agriculteurs autorisés à vendre directement aux consommateurs

1 commentaire

  1. C’est la tête qu’il fallait attaquer , une négligence pareille doit signer la fin de mission du ministre des sports ainsi que de tous les responsables impliqués.
    Une honte pour l’Algérie , ce grand pays aux moyens inestimables .
    A travers cette affaire c’est tout l’environnent des personnes aux besoins spécifiques qui est mis à nu . En plus des transports non adaptés , les trottoirs non plus ne le sont pas . On aménagé des trottoirs sans penser à cette catégorie de personnes . Sans oublier toutes ces administrationsites qui s’offrent des escaliers pour y accéder sans penser à ces personnes qui ne peuvent y rentrer sans l’aide d’une personne tiers.
    Tous les responsables ont salué les performances de des athlètes a Tokyo , mais ils étaient tous absents à leur arrivée à l’aéroport.
    Faudrait il tous les limoger ? Sûrement .
    Avec ces résultats , nous sommes tentes de dire , pourquoi on ne remet pas les rênes de ce pays à ces personnes ?

Laisser un commentaire