L’APN officiellement dissoute à partir du 1 mars 2021

1
L'APN officiellement dissoute à partir du 1 mars 2021
L'APN officiellement dissoute à partir du 1 mars 2021

L’Assemblée populaire nationale (APN) sera dissoute officiellement à partir du lundi 1 mars 2021. Le décret présidentiel n° 21-77 du  21 février 2021 portant dissolution de l’APN a été publié dans le journal officiel datant de ce dimanche 28 février 2021.

« L’Assemblée Populaire Nationale est dissoute à compter du 17 Rajab 1442 correspondant au 1er mars 2021 », est-il précisé dans l’article premier de ce décret.

Il y est indiqué que le président Abdelmadjid Tebboune s’est référé aux articles 91 et 151 de la Constitution pour décider de la dissolution de la chambre basse du Parlement, et ce,  « après consultation du président du Conseil de la nation, du président de l’Assemblée Populaire Nationale, du président du Conseil constitutionnel et du Premier ministre ».

La dissolution de l’APN, la deuxième dans l’Histoire de l’Algérie, depuis celle de 1992 décidée par Chadli Bendjedid, entraîne la convocation du corps électoral pour l’organisation des élections législatives anticipées.

La date des législatives anticipées non encore annoncée

Dans son discours à la nation, jeudi 18 février 2021, le président Abdelmadjid Tebboune a annoncé la dissolution de l’APN mais n’a pas précisé de date pour les élections anticipées.

« J’ai décidé de dissoudre l’APN dans sa composante actuelle. Nous allons passer, de suite, à des élections où l’argent, sale ou pas, n’aura point de place, des élections qui ouvriront leurs portes aux jeunes », a déclaré le chef de l’Etat.

Selon la Constitution, la nouvelle APN doit être élue dans un délai maximal de six mois, c’est-à-dire, fin septembre 2021 au plus tard.

Augmentation du nombre des députés à l’APN ?

L’APN dissoute a été élue en mai 2017 lors d’un scrutin marqué par un faible taux de participation, à peine 35 %. Elle était dominée par les partis de l’ex-« Alliance présidentielle », qui avaient soutenu tous les programmes et mandats d’Abdelaziz Bouteflika, à savoir, le FLN, le RND, TAJ et MPA.

Le MSP s’est retiré de l’Alliance en 2012. L’APN est composée de 462 députés. La création de dix nouvelles wilayas, donc de dix nouvelles circonscriptions, pourrait être suivie par une augmentation du nombre des députés.

Article précédentCovid-19: 132 nouveaux contaminés et 4 décès en 24h
Article suivantCovid-19: L’Algérie décide de maintenir la fermeture des frontières

1 commentaire

Laisser un commentaire