Télévision: Ankara souhaite une participation de l'Algérie au feuilleton « Barberousse »
Archives

La Turquie a engagé des discussions avec l’Algérie pour le tournage d’une partie du feuilleton historique « Barberousse » (« Barbaros ») dans le pays.

Mahinur Özdemir Göktas, ambassadeur de Turquie à Alger, a exprimé, selon les médias turcs, son souhait de voir l’Algérie contribuer au feuilleton épique consacré au chef militaire ottoman Kheireddine Barberousse, sur plusieurs saisons. La diplomate a soutenu que la Turquie et l’Algérie ont un patrimoine culturel ancien et riche. Elle a rappelé l’arrivée de Kheireddine et Aroudj Barberousse en 1516 en Algérie. Elle a estimé que ce patrimoine doit être valorisé à travers des œuvres cinématographiques en co-production. « Nous œuvrons actuellement pour que l’Algérie soit dans le scénario du feuilleton et qu’une partie soit tournée en Algérie pour qu’elle fasse partie de ce grand travail historique », a-t-elle déclaré à Echourouk News.

« Le prince des mers »

Né en 1478 à Mytilène (Midili en turc, ville située en Grèce actuelle), Kheireddine Barberousse, fils de Sabahi Yakub Agha, portait le nom de Khadr Ben Yakub. Le roi Sélim 1er, ou le roi hardi, lui avait attribué le surnom de Kheireddine. Barberousse était le surnom donné par les européens à son frère aîné Arroudj en raison de la couleur orangée de sa barbe. Il avait repris le surnom à après la mort de son frère. Kheireddine Barberousse, surnommé aussi « le prince des mers », avait, en menant la flotte ottomane en Méditerranée, sauvé des milliers de musulmans et juifs séfarades de l’inquisition et les conversions de force ordonnée par les rois catholiques en Espagne. Selon les historiens, il aurait sauvé plus de 70.000 musulmans et juifs, transportés vers l’Algérie et vers l’Anatolie à partir de 1529.

« Sultan d’Alger »

Une quinzaine d’années auparavant, à partir de 1516, Kheireddine Barberousse avait combattu les conquérants espagnols voulant occuper Alger. En 1518, il fut proclamé Sultan d’Alger, une année avant le rattachement de la Régence d’Alger à l’Empire ottoman. Kheireddine Barberousse, devenu plus tard Sultan de Tunis, représente l’âge d’or de la marine ottomane en Méditerranée. La chaine turque TRT annonce que le feuilleton « Barberousse », réalisé par Taylan Biraderler, aura l’effet d’une bombe télévisuelle durant l’année 2021. Egin Altan Düzyatan devra jouer le rôle de Kheireddine Barberousse. Cet acteur de cinéma et de télévision s’est déjà distingué dans la série « Ertugrul, la résurrection ».

L’Histoire des rois

Ertugrul, chef guerrier qui avait participé aux batailles des Seldjoukides contre les Mongols, est le père du roi Othmane (Osman) 1er, le fondateur de l’Empire Ottoman. Le feuilleton « Barberousse » sera dans la lignée d’autres séries et feuilletons historiques à grande audience tels que « Harim Al Sultan », qui évoque une partie de la vie du roi Soliman 1er ou Solimane le magnifique (1520-1566), fils du roi Selim 1er, et « Sultan Abdülhamid II », qui revient sur le parcours politique d’un des derniers rois ottomans (1876-1909). La Turquie a entrepris ces dernières années un vaste travail artistique pour raconter l’histoire des sultans ottomans à travers le drama télévisé et le cinéma.

Laisser un commentaire