L’Algérie et le Niger décident de rouvrir leurs frontières terrestres

0
L'Algérie et le Niger décident de rouvrir leurs frontières terrestres
L'Algérie et le Niger décident de rouvrir leurs frontières terrestres

Alger et Niamey ont décidé de rouvrir les frontières terrestres fermées depuis mars 2020.


L’annonce a été faite, ce mardi 13 juillet 2021, à la faveur de la première visite de travail et d’amitié du président nigérien Mohamed Bazoum, élu en avril 2021. Longues de 950 km, ces frontières terrestres, situées en plein Sahara, sont officiellement fermées depuis mars 2020 en raison de la pandémie de Covid-19.


Le président Abdelmadjid Tebboune, qui a reçu son homologue nigérien au Palais présidentiel d’El Mouradia, a déclaré que la fermeture des frontières permettra de réactiver les opérations d’import-export entre les deux pays.


Les deux pays ont décidé également de prendre en charge le dossier des nigériens désirant travailler en Algérie d’une manière régulière.


« Politique claire à propos des travailleurs nigériens en Algérie »

« Nous nous sommes entendus pour qu’il ait une politique claire à propos des travailleurs nigériens exerçant dans plusieurs secteurs en Algérie », a déclaré le président Tebboune, lors d’un point  de presse conjointe avec son homologue du Niger au palais d’El Mouradia.


Mohamed Bazoum est revenu également sur cette question : « nous avons soumis le problème des nigériens qui viennent travailler en Algérie et qui sont de plus en plus nombreux. C’est normal parce qu’ils y reçoivent un accueil de qualité et ont beaucoup d’opportunités de travail ».


Et d’ajouter :  » Malheureusement, ils sont souvent retournés (expulsés) alors que nous avons besoin de cette fenêtre pour les travailleurs nigériens. Le président Tebboune a été particulièrement sensible et bienveillant par rapport à cette question ».


Discussions sur le gazoduc Nigéria-Algérie

Le président Tebboune a indiqué « qu’une totale convergence » a été trouvée sur toutes les questions soumises par le chef d’Etat nigérien. « Nous aurons une coopération dans plusieurs secteurs, l’hydraulique, le pétrole… », a-t-il dit.


Les deux chefs d’Etat ont évoqué l’exploitation du pétrole par Sonatrach au Niger et parlé du Gazoduc Nigal (Nigéria-Algérie) qui passe par le territoire nigérien et dont la capacité est de 30 milliards mètres cubes.


Mohamed Bazoum est arrivé lundi 12 juillet 2021 à Alger accompagné de quatre ministres Alkassoum Indatou (Défense),   Hassoumi Massaoudou (Affaires étrangères), Sani Issoufou (Pétrole), Lawan Magagi (Action humanitaire) et Kassoum Mahaman Moctar(Formation technique).

Article précédentCoronavirus: 923 nouveaux cas et 16 décès en 24h
Article suivantJO de Tokyo: quand le sport sert de porte-voix et ne veut pas se taire

Laisser un commentaire