Énergie: L’Algérie reste le premier fournisseur de l’Espagne en gaz naturel

1
Énergie: L'Algérie reste le premier fournisseur de l'Espagne en gaz naturel
Énergie: L'Algérie reste le premier fournisseur de l'Espagne en gaz naturel

L’Algérie garde sa position de premier fournisseur de l’Espagne en gaz naturel avec près de 10 milliards de m3 exportés en 2020.

La part du marché détenue par l’Algérie est, selon un communiqué de la Sonatrach rendu public ce mercredi 3 février 2021, de 29 % avec un volume exporté de 9,6 milliards de m3. Une partie de cette quantité est dirigée vers le Portugal.

En février 2020, CORES, qui est l’entité espagnole chargée de maintenir les réserves stratégiques hydrocarbures, a annoncé que les Etats Unis étaient devenus le premier fournisseur de l’Espagne, déclassant l’Algérie, en couvrant 27% des importations espagnoles de gaz naturel.


Les importations espagnoles en baisse


En 2019, d’après la même source, Madrid a baissé de 38 %  ses importations d’hydrocarbures d’Algérie, restée pendant trente ans principal fournisseur en gaz naturel du Royaume ibérique. En 2020, les importations gazières de l’Espagne ont baissé d’environ 13,5% comparées à 2019. Elles étaient de près de  33 Milliards de m3.

L’Algérie est, pour rappel, liée à l’Espagne par le Gazoduc Pedro Duran Farell (Maghreb-Europe, GME) qui rattache le gisement de Hassi R’mel (Laghouat) à la ville de Cordoue (Sud de l’Espagne) en traversant le Maroc et le détroit de Gibraltar. Long de 1300 km et d’une capacité de transport de 13 m3 de gaz, ce gazoduc est en exploitation depuis 1996.

Le deuxième gazoduc est le Medgaz, mis en service en 2011. Il transporte le gaz, sur 210 km, de la station de compression de Beni Saf (Ain Temouchent) au terminal  d’Almeria (Sud de l’Espagne). Sa capacité annuelle de transport est de 8 milliards m3. Elle devrait passer à 10 milliards durant 2021.

Depuis mai 2020, Sonatrach est actionnaire majoritaire de Medgaz S.A à 51 %, l’espagnol Naturgy détient les 49 % restants.


L’Italie a importé 14,8 milliards de m3 de gaz algérien en 2020

Selon Sonatrach, l’Algérie reste le deuxième fournisseur en gaz naturel de l’Italie, après la Russie. Les exportations de l’Algérie ont augmenté de 12 % en 2020, par rapport à 2019. Durant l’année dernière, l’Italie a importé 14,8 milliards de m3 de gaz algérien (ce volume était de 18 milliards de m3 en 2017).

La part du marché détenue par l’Algérie est de 22 %, 4 % de plus qu’en 2019. La part de la Russie, principal fournisseur, sur ce marché, est de 37 %.

Globalement, l’Italie, fidèle client de l’Algérie depuis plus de 40 ans, a importé 66 milliards de m3 de gaz naturel en 2020. Comme l’Espagne et la plupart des pays européens, l’Italie a baissé ses importations du gaz naturel, la consommation de l’énergie ayant connu une chute en raison de la pandémie de Covid 19 qui a freiné les activités économiques et commerciales.

Pour rappel, Sonatrach et ENI, groupe pétrolier italien, ont signé un accord en mai 2019 pour prolonger les exportations du gaz naturel algérien jusqu’à 2027, avec une option de deux années supplémentaires jusqu’en 2029.

Le gazoduc Enrico Mattei, Transmed, relie l’Algérie à l’Italie en passant par la Tunisie.

Article précédentCoronavirus: 275 nouveaux cas et 2 décès en 24h
Article suivantBirmanie: les généraux ordonnent de bloquer Facebook, les appels à résister se propagent

1 commentaire

Laisser un commentaire