L’Algérie salue la signature à Genève d’un accord de cessez-le-feu en Libye

1
L'Algérie salue la signature à Genève d'un accord de cessez-le-feu en Libye
L'Algérie salue la signature à Genève d'un accord de cessez-le-feu en Libye

L’Algérie a salué la signature d’un accord de cessez-le-feu par les belligérants libyens dans la journée de vendredi à Genève, sous les auspices des Nations Unies. Le ministère des Affaires étrangères a fait part de son « espoir » que cet accord soit « durable et respecté », dans un communiqué diffusé ce samedi 24 octobre 2020.

L’Algérie considère cet accord comme « une véritable lueur d’espoir pour la réussite du processus de dialogue national en Libye, afin de parvenir à une solution politique pacifique qui tienne compte de l’intérêt suprême » du pays voisin « et de son peuple frère ». Le MAE a appelé « toutes les composantes libyennes à y adhérer et à l’appliquer sincèrement et de bonne foi ».

Le MAE a rappelé dans le même communiqué la position « ferme » de l’Algérie sur la nécessité de parvenir à un accord politique pacifique à travers un dialogue inter-libyen, afin d’instaurer des institutions politiques légitimes et unies à travers des élections transparentes et inclusives ».

L’Algérie, pays voisin de la Libye, « avec lequel elle a des liens historiques et humanitaires étroits, et de par son adhésion à la conférence de Berlin, n’épargnera aucun effort pour parvenir à une solution politique garantissant l’unité et la souveraineté du peuple libyen, loin de toute ingérence étrangère ».

Après cinq jours de discussions à Genève, les belligérants de la crise libyenne ont signé, vendredi, un cessez-le-feu permanent dans toute la Libye. « Les parties libyennes sont parvenues à un accord de cessez-le-feu permanent dans toute la Libye. Cet accomplissement représente « un tournant important vers la paix et la stabilité en Libye », a précisé la Mission d’appui de l’ONU en Libye (Manul).

La signature de l’accord, organisée dans la salle du Palais des Nations unies de Genève a duré une dizaine de minutes, suivie d’une salve d’applaudissements, ont rapporté les médias.

La Commission militaire mixte libyenne (5+5) est l’une des trois voies poursuivies par la Mission d’appui des Nations Unies en Libye, avec les voies économiques et politiques, afin de parvenir à une solution au conflit en Libye.

’Union africaine (UA) a, de son côté, salué la signature de l’accord pour un cessez-le-feu permanent en Libye et appelé les parties libyennes à le respecter.

« Je salue la signature d’un cessez-le-feu en Libye et j’appelle toutes les parties à respecter la lettre et l’esprit de cet important développement », souligne le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat dans un tweet.

L’Union européenne (UE) a, pour sa part, salué comme une « bonne nouvelle » l’annonce du cessez-le-feu en Libye et appelé à sa mise en œuvre pour permettre la reprise des négociations politiques.

L’Allemagne a qualifié l’accord de « premier succès décisif ». Son ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas, y a vu « une bonne base pour le développement prochain d’une solution politique ».

L’Italie -ancienne puissance coloniale en Libye- , a accueilli « avec une grande satisfaction » l’accord de cessez-le-feu permanent, selon un communiqué du ministère des affaires étrangères, le qualifiant de « tournant d’une importance cruciale pour la stabilité de la Libye.

Article précédentAbderrahmane Arar: « Il n’est pas facile pour le système politique de lâcher ses outils »
Article suivantCoronavirus: placé en quarantaine, Tebboune rassure sur son état de santé

1 commentaire

Laisser un commentaire