« Algeria WorkLinks », premier salon virtuel de l’emploi en Algérie

0
Recherche emploi
Recherche emploi

Le premier salon virtuel de l’emploi en Algérie « Algeria WorkLinks », se tiendra du 19 et 20 janvier 2021. Il comptera la participation de plus de 40 employeurs et 2000 jeunes demandeurs d’emploi.

Cette première édition du salon « Algeria WorkLinks », mettra en relation les jeunes et les employeurs algériens via une plateforme en ligne qui reproduit l’expérience d’un salon d’emploi physique. Pendant deux jours, les demandeurs d’emploi pourront explorer les stands des employeurs, rechercher des emplois, discuter avec des représentants des ressources humaines et déposer des copies de leur CV. Les employeurs peuvent également interagir avec des candidats potentiels, examiner leur profil et même interviewer des candidats en direct sur la plateforme. Algeria WorkLinks proposera également un riche programme de webinaires en direct et enregistrés animés par des professionnels de premier plan dans le domaine de l’emploi et de la planification de carrière.

Ce salon est à l’initiative de World Learning en Algeria, une organisation à but non lucratif qui fait progresser le leadership dans plus de 75 pays par le biais de programmes d’éducation, d’échange et de développement. il est également soutenu par l’initiative du partenariat avec le moyen orient (MEPI), et de l’Ambassade des Etats-Unis en Algérie, en collaboration avec le Management and Business Institute (MBI) Sétif et le Algerian Center for Social Entrepreneurship ACSE Alger, et en partenariat avec Emploitic.

Le salon virtuel de l’emploi fait partie du Projet pour l’emploi et l’entrepreneuriat en Algérie (AEEP), mis en œuvre grâce à un financement du MEPI et à Alger et Sétif. Dans le cadre de ce projet, MBI The Campus de Sétif et le Centre algérien pour l’entrepreneuriat social ont fourni un ensemble complet de formations aux compétences techniques et humaines dans le but de préparer les jeunes au monde de l’emploi.

Article précédent« Miniature Addiction », la carrosserie miniature où les voitures sont faites à la main
Article suivantL’état de santé de Khaled Drareni et Rachid Nekkaz est « inquiétant »

Laisser un commentaire