Alger et Rome décident de tracer leurs frontières maritimes

0
Alger et Rome décident de tracer leurs frontières maritimes
DR
Google Actualites 24H Algerie

L’Algérie et l’Italie ont décidé de tracer leurs frontières maritimes. Rome a annoncé, ce jeudi 9 juillet 2020, que des négociations vont être ouvertes avec Alger sur la question à partir de septembre 2020. Sabri Boukadoum, ministre algérien des Affaires étrangères, était en visite à Rome où il a abordé ce dossier avec son homologue italien Luigi De Maio.

Il s’agit aussi de tracer les zones économiques exclusives (ZEE) en Méditerranée. En février 2020, l’ex-président de la Sardaigne Mauro Pili (ex-Forza Italia) a accusé l’Algérie d’avoir élargi « d’une manière unilatérale » ses frontières de la ZEE jusqu’ en Sardaigne occidentale en mars 2018. Le litige aurait été porté par Rome devant les instances onusiennes.

Les deux capitales entendent désormais le régler dans un cadre bilatéral. Le président italien Sergio Mattarella devrait effectuer une visite en Algérie durant les prochaines semaines. A Rome, Sabri Boukadoum a abordé le dossier libyen. Rome et Alger partagent l’idée d’un règlement politique à la crise libyenne loin de toute intervention militaire extérieure.

Ils plaident pour une action rapide aux fins de parvenir à un cessez le feu en Libye, reprendre le dialogue entre les différentes parties libyennes et imposer l’embargo sur les armes.

Article précédentUniversité-Covid-19: un protocole sanitaire provisoire présenté aux partenaires sociaux
Article suivantPr. Yacine Kheloui, pneumologue à Blida : « les Algériens ont interprété le déconfinement comme une victoire sur maladie »

Laisser un commentaire